Loi travail

L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

par , Franck Dépretz

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

En mai 2016, un camion de 44 tonnes tente de forcer un barrage filtrant organisé par des syndicalistes de la CGT à Vitrolles, lors du mouvement contre la loi Travail. Deux syndicalistes sont écrasés, l’un perdant l’usage de ses jambes, une voiture transportant un couple et leur enfant est percutée. Après une enquête bâclée, le chauffeur est finalement relaxé en première instance, la justice rejetant la faute sur les syndicalistes présents. Pour la première fois, les victimes racontent face caméra leur version des faits et expriment leur totale incompréhension face au stupéfiant traitement qui leur est réservé.

En pleine mobilisation contre la loi Travail, en mai 2016, un chauffeur de poids lourd fonce dans un barrage filtrant tenu par des militants de la CGT sur un rond-point près de Marseille. Le camion de 44 tonnes écrase deux syndicalistes dans sa course folle. L’un n’a pas retrouvé l’usage de ses jambes. Puis le poids-lourd percute de plein fouet une voiture transportant un couple et leur fillette.

Après un premier procès surréaliste, où la présidente du tribunal se basera sur une enquête policière expédiée pour relaxer le chauffeur et confondre les manifestants avec une « foule folle et avinée » qui « prend la France en otage », les victimes ont fait appel. Une deuxième audience a eu lieu depuis. Et une troisième est prévue en 2018. Plus d’un an après l’accident qui a failli leur coûter la vie, les trois principales victimes témoignent, pour la première fois, face caméra.

- Notre précédent article : Le stupéfiant procès du barrage de Vitrolles, ou comment justifier qu’un camion fonce sur des militants syndicaux

En photo : Barrage syndical à Saint-Nazaire, en mai 2016 - © Laurent Guizard / Basta !

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos