L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des actualités qui font sens et à des analyses sérieuses et dont les sources ont été vérifiées. Nous diffusons une information d’intérêt général, accessible à tous, utile à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Tout cela prend beaucoup de temps et nécessite de l’argent. Sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance dépendent de votre engagement dans cette aventure. Aidez-nous à atteindre 80 000 €, afin que nous puissions continuer à enquêter et produire de l’information en toute indépendance.

Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

Pesticide

L’Union européenne renouvelle pour cinq ans la licence du glyphosate

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La commission européenne vient d’annoncer, ce 27 novembre, le renouvellement pour cinq ans de la licence d’exploitation du glyphosate, utilisé dans plusieurs pesticides et pointé du doigt pour ses risques cancérogènes. Pour être adoptée, la décision de renouvellement devait réunir une majorité qualifiée : au moins 55% des États de l’Union représentant au moins 65% de la population européenne. Cette dernière condition a été remplie de justesse. Dix-huit pays représentant 65,7% de la population de l’Union ont voté en faveur de la proposition de la Commission, neuf ont voté contre, et un s’est abstenu. Le changement de position de l’Allemagne, un poids lourd démographique, a contribué à faire pencher la balance en faveur d’une nouvelle autorisation, malgré l’opposition de la France.


- 18 votes en faveur, 65,71% : Bulgarie, Allemagne, République Tchèque, Danemark, Estonie, Irlande, Espagne, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Finlande, Suède, Royaume-Uni.
- 9 votes contre, 32,26 % : Belgique, Luxembourg, France, Croatie, Italie, Chypre, Grèce, Malte, Autriche.
- 1 abstention, 2,03 % : Portugal

« En accordant un sursis supplémentaire à Monsanto, Bayer et compagnie, la Commission européenne balaie le principe de précaution et la santé du revers de la main, de même que la voix des millions de citoyens qui ne veulent plus de l’herbicide le plus controversé de la planète », déclarent dans un communiqué commun Générations Futures, Foodwatch et la Ligue contre le cancer. Une pétition d’initiative citoyenne européenne (ICE) demandant l’interdiction du glyphosate avait en effet recueilli plus de 1,3 million de signatures. Les eurodéputés écologistes français ont aussi vivement réagi.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos