ça bouge ! Luttes sociales

Grève de la fonction publique : la carte de la première mobilisation unitaire du 10 octobre

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Les agents de la fonction publique seront en grève le 10 octobre à l’appel d’une intersyndicale regroupant toutes les grandes confédérations. La mobilisation vise à s’opposer à la suppression de 120 000 postes an cinq ans, au gel des rémunérations ou à la réinstauration du jour de carence. D’autres secteurs de l’économie ou de la société ont rejoint cet appel à la grève, comme les salariés du privé opposés à la loi Travail, des précaires ou des contrats aidés, des retraités ou des chômeurs.

Voici le communiqué intersyndical du 15 septembre 2017 (réunissant la CFDT - CGC - CFTC - CGT - FA - FO - FSU - UNSA - Solidaires) :

« Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les agents de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d’emplois sur les trois versants de la Fonction publique...

Et contrairement à l’engagement fait aux agents publics par Emmanuel Macron dans le cadre de sa campagne présidentielle : « J’augmenterai votre pouvoir d’achat, comme celui des salariés des entreprises : vous paierez moins de cotisations et votre salaire net sera augmenté d’autant », la hausse de la CSG se traduira au mieux par une simple compensation dans la Fonction publique, c’est à dire sans gain de pouvoir d’achat pour les agents !

Ainsi, toutes ces mesures vont impacter fortement et négativement le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agents publics et fragilisent les services publics rendus aux usagers. C’est inacceptable.

C’est totalement injuste pour les agents, et c’est totalement inefficace pour une Fonction publique de moins en moins attractive dans de nombreux secteurs. Ces mesures ne contribuent en rien à l’amélioration de la qualité des services publics. Services publics au sujet desquels nos organisations syndicales rappellent leur demande d’un débat de fond sur ses missions s’appuyant sur le bilan des réformes déjà engagées. Enfin, nos organisations rappellent leur attachement au code des pensions civiles et militaires et seront très vigilantes sur la future réforme des retraites annoncée pour l’ensemble des agents publics.

C’est pour faire entendre ces profonds désaccords que les organisations syndicales appellent toutes et tous les agents à la grève, aux manifestations ou rassemblements (selon des modalités définies par les différents secteurs) pour se mobiliser le mardi 10 octobre prochain, date choisie par le ministre pour la tenue d’un rendez-vous salarial.

Elles exigent une véritable négociation salariale qui aboutisse à une réelle reconnaissance du travail, des missions et de l’engagement professionnel des agents par une augmentation du pouvoir d’achat et la revalorisation des carrières, le non rétablissement de la journée de carence et les moyens nécessaires pour permettre aux agents d’exercer leurs missions de services publics. »

Cette carte est en cours de construction par la Fédération des services publics de la CGT. Merci de bien vouloir faire parvenir les lieux de rassemblement et de manifestation non mentionnés à fdsp(a)cgt.fr

D’autres appels à la manifestation du 10 octobre :

- La lettre ouverte de Solidaires à l’ensemble des composantes du mouvement social le 27 septembre 2017. Extrait : « Nous devons donc très rapidement tenter de faire converger et d’élargir toutes les luttes, afin de créer les bases d’un mouvement interprofessionnel reconductible qui rassemble les salariés du public et du privé, les chômeurs, les retraités, les jeunes. Dans ce cadre, les appels qui se préparent doivent s’inscrire dans un calendrier social permettant l’engagement de tous et toutes, car nul doute que le gouvernement et le Medef agiront en ciblant des catégories, des thématiques, espérant ainsi diviser les salariés et nos luttes. (...) Nos histoires respectives, nos différences, nos divergences ne doivent pas être des obstacles pour nous réunir sur l’essentiel, comme nous avons su le faire par le passé, souvent de manière victorieuse, il en va de notre responsabilité collective. »

- Voir également la déclaration du Front social adoptée le 30 septembre 2017 à Paris.

Photo de Une : © Serge D’ignazio

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos