Austérité

Grèce : de la crise financière à la crise sanitaire

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La crise financière grecque risque de déboucher sur une crise sanitaire. Une étude publiée au mois d’octobre par le journal britannique The Lancet soulignait déjà une remarquable dégradation de la santé des Grecs. Et lors d’une conférence de presse tenue il y a quelques jours à Athènes, l’association Médecins du monde a confirmé l’impact dramatique de la crise sur l’état sanitaire de la population. Les activités de soins de santé réalisées par les équipes de Médecins du monde Grèce, normalement réservées aux sans-abris et aux clandestins, ont augmenté de façon exponentielle entre 2007 et 2010. 30 % des Grecs y auraient aujourd’hui recours contre 4 % avant la crise.

Le nombre de suicides a crû de plus de 20 % entre 2010 et 2011, alors qu’il était jusque-là l’un des plus bas d’Europe. La prostitution enregistre également une hausse importante, y compris parmi des groupes sociaux qui, jusque récemment, n’avaient pas de problèmes économiques. Et, alors que les admissions à l’hôpital public ont bondi de 24 % par rapport à 2009, 3 000 salariés doivent quitter leurs postes dans des hôpitaux ou autres organismes de la santé publique d’ici à la mi-décembre. Ceux qui restent verront leurs salaires de nouveaux amputés, jusqu’à 40 % !

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos