Social

France Télécom veut créer 10.000 emplois

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Stéphane Richard, nouveau Directeur général de France Télécom – Orange a présenté le 5 juillet le plan « Conquêtes 2015, ensemble, plus loin ». Ce projet fait office de « feuille de route » pour le développement industriel de la multinationale et pour sa rénovation sociale dans un contexte de crise morale et de mal-être au travail. « Les femmes et les hommes d’Orange » - les 100.000 salariés du groupe – font désormais partie des priorités, assure la direction.

Un budget de 900 millions d’euros sera consacré à cette rénovation sociale. Stéphane Richard prévoit le recrutement de 10.000 personnes d’ici fin 2012, dont 3.500 en 2010. Ces recrutements doivent « régénérer l’entreprise » et son « corps social vieillissant » (avec une moyenne d’âge de plus de 48 ans), et amortir le « choc démographique » que causeront de massifs départs en retraite dans les prochaines années. Stéphane Richard répond ainsi à la principale revendication des organisations syndicales – la création d’emplois – dans une entreprise saignée à blanc par des incitations permanentes au départ et 22.000 suppressions d’emplois entre 2005 et 2008.

Autre réforme : le management. La « fonction RH » (ressources humaines) sera davantage axée sur les questions de santé au travail. Une « nouvelle culture managériale » doit voir le jour pour ne pas répéter les drames des années passées, leurs lots de mobilités forcées, de mises au placard et de harcèlement managérial. Les 10.000 managers du groupe seront eux-mêmes formés en interne, au sein d’un « Orange Campus » (le premier verra le jour à Montrouge).

17 suicides depuis janvier 2010

Stéphane Richard reconnaît l’existence de « métiers usants », comme les centres d’appel, et ouvre la possibilité pour les salariés qui y sont confrontés de « passer d’une activité à une autre ». Espérons que ce passage demeurera volontaire. Les systèmes d’informations – les multiples applications informatiques qu’un salarié est amené à gérer – seront aussi simplifiés. Un « baromètre social » dressera le bilan de cette refondation. Cet indicateur sera pris en compte dans les rémunérations variables des dirigeants. Enfin, sur le plan environnemental, le groupe affiche sa volonté de recycler la moitié des 30 millions de téléphones mobiles vendus chaque année.

Reste à savoir comment, concrètement, ces bonnes intentions seront déclinées sur le terrain, et surtout dans quels délais. Depuis début 2010, 17 suicides ont encore endeuillé l’entreprise, signe que le mal-être demeure profond. « On ne change pas la culture d’une entreprise en 6 mois ou un an », prévient le Directeur général.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos