OGM

Faucheurs contre coopérative agricole

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Les 4 et 5 décembre prochains se déroulera à Angers le procès de neuf faucheurs volontaires. Ils ont, en septembre 2007, fauché onze hectares de MON 810, le maïs génétiquement transformé par Monsanto et tombé depuis sous le coup d’un moratoire, en janvier 2008, pour « doute sérieux vis à vis de l’environnement ». Au sein de Terrena, la coopérative responsable des parcelles fauchées, le débat ont été plutôt vifs, les avis sur la pertinence, ou non, des plantations OGM, étant partagés. En janvier 2008, un questionnaire a été envoyé aux 26 000 adhérents de la coopérative pour connaître leur avis sur les OGM, les pesticides et les conclusions du Grenelle. Plus de 30 débats ont, par ailleurs, été organisés dans les Pays de Loire. A l’issue de cette consultation, la commercialisation de semences OGM a été annulée pour 2008 et 2009. La coopérative ne s’est pas, pour autant, convertie au bio… qui représente, pour le moment, moins de 2 % de son chiffre d’affaire.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos