ça bouge ! Solidarités

En soutien à Danièle Obono, contre le racisme décomplexé de Valeurs Actuelles

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Dépeinte en esclave par Valeurs actuelles, la députée Danièle Obono a décidé de porter plainte. Dans ce récit fictif, l’hebdomadaire « se vautre dans le révisionnisme et le négationnisme historique, puisqu’il exonère les Européens de toute responsabilité dans la traite transatlantique négrière » dénoncent plusieurs organisations. Celles-ci, face à la banalisation du discours raciste, appellent à un rassemblement au Trocadéro à Paris le 5 septembre à 17h.

Une députée noire portant les chaînes de l’esclavage au cou !

C’est par cette image que Valeurs Actuelles a illustré son roman-fiction de cette semaine, intitulé « Danièle Obono au temps de l’esclavage ».

Le « journal » d’extrême-droite, qui n’en est pas à son coup d’essai en matière de racisme, pousse ici sa nostalgie du colonialisme et de la mise en esclavage à son paroxysme, entre iconographie esclavagiste et révision de l’Histoire.

Alors que cet essai-fiction a pour objet d’imaginer que « chaque semaine, un personnage emprunte les couloirs du temps », Valeurs Actuelles choisit, pour le premier personnage Noir de cette série, de le renvoyer en Afrique au temps de l’esclavage et de lui faire porter les chaînes.

L’Afrique y est ici décrite selon les clichés européens les plus communs : elle réunit des femmes dont les lèvres sont écartelées et des hommes rétrogrades, au milieu de cafards grouillants et de tam-tam chantant.

Des silhouettes d’Africains ornent la mise en page du roman, des femmes et des hommes nus autour d’un feu de bois, d’autres marchant les poings liés et Danièle Obono la chaîne autour du cou.

Aussi, le récit fictif se vautre dans le révisionnisme et le négationnisme historique, puisqu’il exonère les Européens de toute responsabilité dans la traite transatlantique négrière.

Plus encore, c’est finalement un chrétien Français qui sauvera Danièle Obono de sa condition, un comble pour qui sait que c’est au nom de la chrétienté que l’Europe mit en esclavage aussi bien les Noirs que les Indigènes, ce qui fût consacré en France en 1685 par le Code Noir de Colbert qui les relégua au statut de « biens meubles ».

Alors qu’un Afro-Américain vient de recevoir sept balles dans le dos par un policier Blanc et qu’en France des dizaines de milliers de personnes se sont réunies à plusieurs reprises ces derniers mois contre le racisme, c’est ainsi que Valeurs Actuelles réagit aux mobilisations récentes des Black Lives Matter : en mettant les chaînes à une députée Noire à qui il compte faire payer ses positions courageuses sur le racisme en France et son soutien à ses victimes.

Valeurs Actuelles, dont Geoffroy Lejeune, son rédacteur en chef, est recruté sur C8 à partir de septembre, insère par ailleurs ce roman-fiction dans un numéro consacré à « l’ensauvagement », thématique chère à l’extrême-droite et au gouvernement de Macron, pointant du doigt les Noirs et les Arabes de France en feignant d’oublier que ce sont avant tout les orientations ultra libérales du gouvernement ainsi que le racisme structurel et systémique qui ensauvagent la société dans son ensemble.

En soutien à Danièle Obono, et pour lutter contre la banalisation du discours raciste et de ses promoteurs médiatiques*, nous appelons à un large rassemblement samedi 5 septembre, Trocadero, 17h !

Fondation Frantz Fanon

*Caroline Fourest et Alain Finkielkraut rejoignant la chaîne LCI à la rentrée, aux côtés d’Éric Zemmour déjà présent sur CNews et Paris Première.

Pour signer cet appel envoyez un e-mail à fondationffanon(a)gmail.com

Organisations signataires : ACOR – Association contre le racisme, AFA Action Antifasciste, Alternatives et Autogestion, Association Démocratique des Tunisiens en France (ADTF), Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), Association femmes plurielles, Ateliers Artelle coopérative, ATTAC, Brigade Anti Negrophobie (BAN), Bruxelles Panthères, CCIF, CEDETIM, Collectif de Défense des Jeunes du Mantois, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), CRAN, Décolonial News, Decoloniser les Arts, FASTI, Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), Femmes Egalité, Fondation Frantz Fanon, FUIQP, La Question Noire, Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Marche des solidarités, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Paroles d’Honneur, Parti des Indigènes de la République (PIR), PEPS 81 (Pour une Ecologie Populaire et Sociale), Peps pour une écologie populaire et sociale, revue Mouvements, Section LDH de Clichy-la-Garenne, Tarn Alternatives et Autogestion, Union communiste libertaire (UCL), Union des Tunisiens pour l’action Citoyenne (UTAC), Union Juive Française pour la paix (UJFP), Union Syndicale Solidaires

Retrouvez la liste des signataires sur le site de la Fondation Frantz Fanon.

- A lire sur le sujet, notre enquête : Le discret business du propriétaire de Valeurs actuelles, l’hebdo de référence de l’ultra-droite

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos