ça bouge ! Droit d’asile

« Ils ne demandent qu’à vivre ici mais sont menacés d’expulsion » : les citoyens en Lozère se mobilisent

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Alors que les obligations de quitter le territoire français se multiplient en Lozère, le Réseau éducation sans frontières et des citoyens du département entendent « montrer que la Fraternité n’est pas un vain mot ». Nous relayons leur appel à mobilisation.

« Malgré une météo exécrable, la manifestation de Florac du 23 janvier en soutien à la famille Kalldani et à Alkaba Tounkara, menacés d’expulsion du territoire français, a réuni 400 personnes. Nous sommes toujours dans l’attente d’un dénouement heureux pour ces personnes. Mais les signes donnés par la préfecture ne sont guère encourageants. Les OQTF (Obligation de quitter le territoire français) se sont multipliées. En Lozère, ce sont désormais 17 personnes qui sont sous la menace d’une expulsion.

Le réseau RESF 48 (Réseau éducation sans frontières) et des citoyens de tout le département ont décidé de lancer un appel pour un nouveau rassemblement ce samedi 13 février*. Nous craignons que les vacances de février soient le moment choisi par la préfecture pour expulser ces gens ou les envoyer en centre de rétention. Nous souhaitons montrer qu’au delà des Cévennes, c’est l’ensemble de la Lozère qui a du cœur, et que la Fraternité n’est pas un vain mot dans notre département. »

- * L’appel à rassemblement est prévu à Mende ce samedi 13 février à 14h, parking du Chapître près d’HyperU. Plus d’informations ici

Photo : © RESF Lozère

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos