L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des actualités qui font sens et à des analyses sérieuses et dont les sources ont été vérifiées. Nous diffusons une information d’intérêt général, accessible à tous, utile à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Tout cela prend beaucoup de temps et nécessite de l’argent. Sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance dépendent de votre engagement dans cette aventure. Aidez-nous à atteindre 80 000 €, afin que nous puissions continuer à enquêter et produire de l’information en toute indépendance.

Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

ça bouge ! Initiative citoyenne européenne

Deux millions de citoyens exigent le droit à l’eau pour tous : les eurodéputés doivent l’entendre !

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Refusant que l’eau soit considérée comme une marchandise, près de 2 millions de personnes ont soutenu en 2013 l’Initiative citoyenne européenne (ICE) pour le droit à l’eau et l’assainissement, et exclure ce bien commun des négociations sur les traités de libre-échange. Reste à savoir si le Parlement européen va prendre en compte cette demande et envoyer ainsi un message fort à la Commission européenne. Alors que le Parlement se prononcera le 8 septembre prochain sur un rapport concernant cette initiative citoyenne, un appel est lancé pour que les citoyens interpellent dès maintenant leurs députés.

Grâce à la mobilisation de milliers de citoyens européens, la Commission de l’Environnement du Parlement Européen a lancé un appel en juin pour que le droit à l’eau et à l’assainissement soit appliqué dans l’Union Européenne, et a demandé que l’eau soit exclue de la libéralisation et des négociations commerciales. Le vote final se tiendra le 8 septembre. Tous les députés européens voteront lors de l’assemblée plénière et il faut que nous fassions un dernier effort pour qu’ils nous entendent !

Les Nations Unies ont approuvé le Droit à l’Eau et à l’Assainissement en 2010. Mais, en Europe, l’accès à l’eau n’est toujours pas une réalité pour de nombreuses familles vulnérables, des milliers de foyers sont privés d’eau parce qu’ils ne sont pas en mesure de payer leurs factures, et dans de nombreux pays la gestion de l’eau est toujours privatisée.

La Commission Européenne ne tient pas compte de la demande de 2 millions de citoyens

Près de 2 millions de signatures ont soutenu l’Initiative Citoyenne Européenne pour le droit à l’eau, qui comportait trois exigences : tous les habitants de l’UE doivent bénéficier du droit à l’eau et à l’assainissement ; l’approvisionnement en eau et sa gestion doivent être exclues de la libéralisation ; et l’UE doit accentuer ses efforts pour faire en sorte que l’accès à l’eau et à l’assainissement soit universel.

La réponse de la Commission Européenne a été d’ignorer les exigences de la première Initiative Citoyenne Européenne.

L’assemblée plénière du Parlement Européen doit défendre le Droit à l’Eau et à l’Assainissement

En juin, nos représentants élus siégeant à la Commission de l’Environnement du Parlement Européen ont défendu le droit à l’eau. Nous sommes maintenant près du vote final, qui obligera les 751 membres du Parlement Européen à prendre position. Il faut qu’ils entendent la voix des citoyens européens qui soutiennent massivement que l’eau n’est pas une marchandise, mais un bien commun.

Demandez à votre député européen de soutenir le droit à l’eau !

Pour interpeller votre élu-e, rendez-vous sur le site du Forum alternatif mondial de l’eau

Lire nos précédents articles sur ce sujet :
- Privatisation de l’eau : la Commission européenne sous pression (13 février 2013)
- Privatisation de l’eau : Bruxelles recule sous la pression citoyenne (15 juin 2013)

Photo de Une - source : Acqua Bene Comune Verona

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos