ça bouge ! Migrations

Délit de solidarité : soirée de soutien aux « sept de Briançon » qui risquent 10 ans de prison

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Ils risquent dix ans de prison pour avoir aidé des migrants en danger dans les Alpes. Sept personnes – Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo – vont être jugés le 8 novembre au tribunal de Gap (Hautes-Alpes). Une partie d’entre eux ont été arrêtés le le 22 avril dernier, à l’issue d’une marche solidaire visant à dénoncer les agissements du groupuscule Génération Identitaire qui menait une opération d’intimidation au col de l’Echelle, à Briançon. Nous relayons l’appel à une soirée de soutien organisée le 3 novembre à Paris.

« Aide à l’entrée sur le territoire français d’étrangers en situation irrégulière, le tout en bande organisée. » C’est sous ce chef d’accusation un rien alarmiste que les « 3+4 », militantes et militants, camarades, copains et copines de la région du Briançonnais, comparaîtront le 8 novembre 2018 devant le tribunal de Gap. La peine encourue ? Jusqu’à 10 ans de taule et 750 000 euros d’amende.

Aujourd’hui, en France, un acte de solidarité continue d’être passible d’une aussi lourde peine, quoi qu’en dise le Conseil constitutionnel. Aujourd’hui, en France, on peut prendre 10 ans en s’organisant pour lutter contre l’inhumanité des politiques migratoires européennes. Celles-là mêmes qui contraignent les migrants et les migrantes à s’exposer aux pires risques sur leur route. Celles-là mêmes qui s’expriment dans la violence du contrôle frontalier, dans les passages à tabac, les battues, les intimidations et les humiliations de l’armée et de la police aux frontières.

Une partie de nos camarades ont été arrêtés le 22 avril dernier, à l’issue d’une manifestation contre la présence arrogante de milices d’extrême-droite au col de l’Echelle, dans les Hautes-Alpes. L’impunité dont ces dernières ont bénéficié est à la mesure de la répression qui frappe les 3+4.

Pour les aider à subvenir à leurs frais de justice et lancer un message fort de solidarité et d’humanité, La Fanfare Invisible, Les Tabliers Volants, Chez les Croquignards, La Cimade, le Gisti, #Délinquantssolidaires, l’Anafé et le Comité de soutien au 3+4 de Briançon organisent, le samedi 3 novembre, à partir de 19h30, une soirée de soutien à La Générale Nord-Est à Paris.

On a autant le sens de la lutte que le sens de la fête : il y aura des concerts, de la bonne bouffe, des prises de parole, des boissons délicieuses et des cuivres à foison ! Venez nombreuses et nombreux, et si c’est trop compliqué de venir, vous pouvez toujours faire un petit geste financier ici : https://www.gofundme.com/liberte-pour-les-7-de-briancon

Merci !

- Lien vers l’événement facebook
- la pétition de soutien aux sept de Briançon et le site du comité de soutien

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos