Chantier participatif

De la construction d’une maison autonome à une vie collective inattendue

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Construire une maison type Earthship (bioclimatique, fabriqué à partir de matériaux recyclés, autonome en eau et en énergie), c’est le défi que se sont lancés Thomas et Manal de l’association Habite ta terre. Leur chantier participatif, basé à Champs Romain, en Dordogne, accueille des dizaines de personnes, en quête de savoir-faire mais aussi d’une autre manière de vivre. La web-série Side Ways a participé au chantier.

Une maison qui ne demande pas de techniques complexes pour être construite, qui est fabriquée à partir de matériaux locaux ou recyclés, et qui a pour objectif d’être autonome en eau, électricité et en partie en nourriture. Impossible ? Non, ces maisons appelées "earthship" ou "géonef" peuvent être fabriquées par n’importe qui. Et une fois finalisée, elle couvre tous nos besoins premiers.

Il s’agit d’une maison semi-entérée afin de profiter de l’isolation qu’apporte le sol. Une large baie vitrée exposée au sud est utilisée comme serre de production et "tampon" thermique qui régule le froid en hiver et la chaleur en été. L’eau de pluie est récupérée, filtrée, utilisée par les habitants, nettoyée et réutilisée afin de limiter les dépenses. L’eau est chauffée et l’électricité est produite via des énergies renouvelables. Le modèle peut évoluer en fonction des moyens que l’on souhaite investir. Une géonef basique demande un investissement de moins de 20 000 euros de matériaux. Le modèle global, plus complexe, permet d’obtenir le confort d’une maison classique.

Fascinés par le concept de ces maisons autonomes, Thomas et Elza sont partis aux États-Unis pour les découvrir et participer à un chantier de construction. Ils voulaient construire des maisons géonef pour développer le concept en France. Ils ont cherché longtemps des financements, en vain. Un voyage au Sénégal leur a donné l’occasion de mettre en pratique et d’approfondir les méthodes de constructions. Accompagnés de Manal, ils ont bâti plusieurs écoles avec les maçons du village de N’Gogom. L’envie de réaliser une maison-témoin en France était de plus en plus forte. Malgré leurs démarches, les organismes publics et les financeurs privés restaient frileux. Jusqu’au jour où les parents de Manal ont proposé de financer le projet... Habite ta terre, association de promotion des earthship, pouvait enfin démarrer la construction tant rêvée.

Pour lire la suite en format magazine, cliquez sur l’image suivante :


SideWays, la web-série itinérante est partenaire de Basta ! depuis quatre ans. Leur deux principaux auteurs, Hélène Legay et Benoit Cassegrain, sont en quête d’un autre monde. « Nous enquêtons partout en Europe à la recherche de personnes qui mettent en accord leurs actions et leurs valeurs car nous sommes en quête d’un autre monde, d’une nouvelle société ! Épisode après épisode, nous nous apercevons que d’autres possibilités existent, des manières de vivre plus justes, plus solidaires, plus harmonieuses et plus humaines ! »

Pour découvrir leur aventure, rendez-vous sur le site de Side-Ways.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos