Réchauffement

Climat : le Canada n’a pas respecté ses engagements

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le gouvernement canadien a annoncé le 5 décembre qu’il ne participerait plus aux négociations sur les suites à donner au protocole de Kyoto. Le Canada souhaite ainsi se libérer de tout engagement contraignant de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre à partir de 2013. « Un nouvel accord doit inclure tous les grands pays émetteurs de gaz à effet de serre, tant dans les États développés qu’en voie de développement  », a tenté de justifier le ministre de l’Environnement canadien, Peter Kent, visant par là directement la Chine. Cette décision prise en marge de la conférence sur le climat de Durban, en Afrique du Sud, était prévisible (voir notre article sur les négociations en cours).

Le Canada n’est pas pour autant exempté des engagements pris lors de la ratification du Protocole de Kyoto. Il devait réduire de 17 % ses émissions d’ici fin 2012 par rapport à leur niveau en 2005. Or, ses émissions ont explosé, pour moitié en raison de l’extraction des sables bitumineux. Si un pays porte plainte contre le Canada pour défaut d’application des exigences de la première phase de ce traité contraignant, la dette climatique du Canada pourrait atteindre entre 14 et 19 milliards de dollars, rapporte Le Devoir. Ce non-respect du protocole de Kyoto risque de coûter cher aux contribuables... et au Premier ministre, Stephen Harper, chef du parti conservateur du Canada.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos