ça bouge ! Retraites

L’ensemble des caisses de grève approche les 2,5 millions d’euros collectés

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Pour que le mouvement social « dure et s’amplifie », un large collectif d’artistes et intellectuel.les a appelé fin décembre à soutenir financièrement les grévistes en contribuant aux cagnottes de grève. Pour eux, les grévistes « défendent un de nos biens communs, un système de retraites qui, loin d’avoir été octroyé par les patrons, est le fruit des luttes de nos aînés ». Nous relayons ici différents appels.

Plus de 2,1 millions d’euros, donnés par plus de 30 000 personnes : c’est le montant de la collecte, au 8 janvier, lancée par le syndicat Info’com de la CGT, qui rassemble des salariés de l’information et de la communication. Le 20 décembre, 40 000 euros déjà récoltés avaient été remis, selon le syndicat, à 920 salariés du public et du privé, cheminots, postiers, électriciens-gaziers, et des salariés d’une entreprise d’assainissement.

- Leur caisse de grève sur Le pot commun

Plusieurs dizaines de personnalités – dont les philosophe Étienne Balibar et Geneviève Fraisse, le romancier Didier Daeninckx, la comédienne Corinne Masiero ou le dessinateur Tardi – ont lancé un appel à soutenir les grévistes, via différentes caisses de solidarité mises en place par chaque syndicat par secteur en grève, qui ont collecté, en tout, plus de 236 000 euros la veille de la mobilisation du 9 janvier. Voici leur appel et les liens vers les caisses de grève.

- Lire aussi : Fiche de paie à zéro euro, retenues sur salaire : comment tenir dans la durée quand on est gréviste ?

Dix-huit mois après l’Appel pour la cagnotte des cheminots, nous sommes à nouveau aux côtés des grévistes de la RATP et de la SNCF. Ils défendent un de nos biens communs, un système de retraites qui, loin d’avoir été octroyé par les patrons, est le fruit des luttes de nos aînés.

Le gouvernement veut aujourd’hui faire table rase de ce pan de l’histoire sociale du pays. Après la journée de grève de la RATP du 13 septembre, les ministres concernés n’ont ouvert aucune discussion avant la grève reconductible lancée le 5 décembre. Le pouvoir a engagé un bras de fer.

Nous nous souvenons des grèves de 1995 et 1968 durant lesquelles les cheminots et les salariés de la RATP et de la SNCF arrêtèrent le travail. La solidarité entre voisins et collègues mit en échec le calcul gouvernemental de dresser les usagers contre la grève.

Chacun comprend que, pour la grande majorité d’entre nous, une retraite calculée sur toute une carrière serait plus basse que celle calculée sur les 25 meilleures années, comme c’est le cas aujourd’hui.

Les journées de grève coûtent. Pour imposer le maintien du système actuel de retraites, il importe que le mouvement dure et s’amplifie. Avant de manifester aux côtés de tous les grévistes le 9 janvier, nous soutiendrons financièrement les grévistes de la RATP et de la SNCF en mouvement reconductible depuis le 5 décembre :

RATP :

Cagnotte UNSA
Cagnotte Solidaires
Cagnotte Force Ouvrière
Cagnotte RS-RATP
CGT : Chèque libellé « USR CGT RATP CAISSE GREVE », à envoyer à USR CGT RATP, 85 rue Charlot, 75003, Paris ou par virement bancaire

SNCF :

CGT cheminot : chèque libellé « Fédération CGT des cheminots », 263 rue de Paris, Case 546, 93515 Montreuil, ou par virement bancaire « solidarité grévistes cheminots 2019 » (RIB 17679 00432 00944486894 38 SBE BALARD)
Cagnotte Force Ouvrière
Cagnotte SudRail
Cagnotte CFDT

RAFFINERIES :

Cagnotte Total Grandpuits (77)

Les références de ces cagnottes et comptes bancaires sont validées par les directions des organisations syndicales.

Liste des signataires ici.

Photo : pendant la manifestation du 17 décembre à Paris / © Anne Paq

Je lis, j’aime, je m’abonne

Pour avoir accès à une information qui a du sens, restez connectés avec Basta !

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos