Capitalisme

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires !

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

+ 1.007% ! C’est la progression des dividendes par action du groupe industriel Vallourec entre 2003 et 2009. En parallèle, la masse salariale par salarié de l’entreprise n’a augmenté que de 35%. C’est ce que révèle une enquête réalisée par L’Expansion dans son édition du mois de décembre. Les journalistes du mensuel économique comparent la progression des dividendes par action et celle des salaires dans plus d’une vingtaine de sociétés du CAC 40. Le résultat est… spectaculaire ! Il illustre la « disparité sans précédent » qui existe dans la répartition des richesses produites entre travailleurs et détenteurs du capital, au détriment, bien évidemment, des premiers.

Si les actionnaires de L’Oréal ou de Sanofi-Aventis, par exemple, ont vu leurs dividendes progresser de 100%, les salariés, eux, n’ont au mieux rien vu du tout. En six ans, le groupe pétrolier Total a même reversé davantage d’argent à ses actionnaires (49 milliards d’euros) qu’à ses salariés (41 milliards d’euros). L’Expansion détaille également la distribution de la valeur ajoutée en 2009 chez plusieurs grands groupes comme EDF, Lafarge ou France Télécom, où la part attribuée aux salaires avoisine les 50%. Le reste est versé aux actionnaires, sert à rémunérer les banques (intérêts), est réinvesti ou paie l’impôt.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos