ça bouge ! Débat

Brésil, Tunisie, Grèce, Turquie : des mobilisations d’ampleur pour un autre monde possible ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La vague de mouvements sociaux partie de Tunisie déferle sur le monde : de l’Espagne au Brésil, en passant par le Portugal, la Grèce ou la Turquie, ces mobilisations reflètent l’aspiration des citoyens à reprendre le pouvoir sur leurs vies, face aux politiques d’austérité destructrices, à de grands projets inutiles, à la confiscation des décisions. Qui sont les manifestants ? Quelles sont leurs attentes ? Quelles seront les conséquences de ces mobilisations massives ? Venez en débattre, mercredi 3 juillet.

Débat organisé le mercredi 3 juillet de 18h à 22h30
Mairie du 9ème à Paris - 6 rue Drouot (métro Richelieu-Drouot)

18h : Accueil

avec projections, expos, stands, vidéo sur les mobilisations suite à la fermeture de la télévision publique grecque, diaporama et reportages sur le FSM à Tunis, exposition photo sur le mouvement social au Chili…

19h–20h30 Le débat

Avec : Bia Barbosa (collectif brésilien intervozes) / Guilherme Lisboa (mouvement Passe livre au Brésil) / Roxanne Mitralias (Initiative des étudiant-e-s et travailleurs.ses grec-que-s à Paris) / Claudio Pulgar Pinaud (Igualdad Herramienta de los Pueblos, Chili) / Ferhat Taylan (collectif franco-turc GIT) / Rania Majdoub (militante féministe tunisienne) / Frédéric Lemaire (Attac France).
Animation : Agnès Rousseaux (Basta !)

La vague de mouvements sociaux initiée par la révolution tunisienne déferle sur le monde. En Espagne ou au Portugal face aux politiques d’austérité destructrices, à Francfort pour bloquer la BCE. En Grèce contre la fermeture brutale de l’audiovisuel public. Au Chili, laboratoire du néolibéralisme, pour exiger des droits, notamment le droit à l’éducation. En Turquie, au Brésil, comme à Notre-Dame des Landes, pour dénoncer de grands projets inutiles, aberrations écologiques et sociales.

Ces mouvements s’organisent notamment via les réseaux sociaux, ils reflètent l’aspiration des citoyen-ne-s à prendre leurs affaires en main. La démocratie réelle s’insurge contre la confiscation des décisions par les “représentants”. Au Brésil et en Turquie les mouvements ont remporté d’importantes premières victoires en faisant reculer les pouvoirs. A terme ils pourront favoriser des changements politiques importants.

En déplaçant vers la gauche l’équilibre des forces en présence, mais surtout en renouvelant le rapport des citoyens à la politique, en accroissant l’exigence de démocratie directe et de contrôle citoyen.

21h–22h La représentation

D’un retournement l’autre comédie sérieuse sur la crise financière en quatre actes et en alexandrins de Frédéric Lordon.
Mise en scène Luc Clémentin
Production compagnies Fractal Julia et Ultima Chamada

Organisé par Attac France et la compagnie Ultima Chamada.
Avec Basta !, Cedidelp, Autres Brésil, IPAM, ACORT, le Conseil Régional Ile de France et la Mairie du 9e.

Entrée libre et gratuite - réservation conseillée equipe@attac.org
Renseignements ici

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos