Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

Travail

Baisse de budget pour lutter contre les pénibilités

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Proposer des études et des solutions pour améliorer les conditions de travail et prévenir le stress et les pénibilités physiques. Telle est la mission de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact). Une mission d’autant plus cruciale qu’avec l’allongement de l’âge de départ à la retraite, la prévention des risques au travail et l’adaptation des postes pour les salariés « seniors » jusqu’à 65 ou 67 ans en entreprise vont nécessiter davantage d’attention.

C’est loin d’être la préoccupation du gouvernement et du ministère du Travail qui vient, selon la CGT, d’annoncer une baisse de 10% du budget de l’Anact. « La loi sur la retraite à peine promulguée, le gouvernement s’asseoit déjà sur les moyens pour améliorer les conditions de travail », accuse la confédération dans un communiqué. « Les besoins en matière d’amélioration des conditions de travail sont énormes, que ce soit pour éliminer l’usure prématurée des salariés bien avant l’âge de la retraite ou de trouver de nouvelles organisations du travail les mettant à l’abri du stress ou tous les autres risques pouvant altérer la santé. » En 2007, le budget du réseau Anact s’élevait à environ 30 millions d’euros, provenant principalement du ministère du Travail, qui en a la tutelle.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos