Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

ça bouge ! Justice ?

Au tribunal pour avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron, ils risquent cinq ans de prison

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Six militants vont comparaitre au tribunal de Bourg-en-Bresse le 28 mai, pour avoir décroché le portrait présidentiel dans plusieurs mairies. Alors que cette action symbolique vise à dénoncer le vide de la politique climatique du gouvernement, ils sont poursuivis pour « vol en réunion », et encourent cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. Des organisations prévoient un large rassemblement ce même jour, pour en faire « le premier procès de l’inaction climatique du gouvernement ». Basta ! relaie leur appel.

Les actions « Décrochons Macron », sont menées en réaction à la réponse inacceptable du gouvernement au recours juridique déposé contre l’État pour « inaction face aux changements climatiques » par quatre ONG : « L’affaire du siècle ». Alors que la menace climatique n’a jamais été aussi palpable, le gouvernement explique aux deux millions de citoyens ayant appuyé ce recours qu’il n’y aura aucun changement de cap de la part de nos dirigeants en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

En décrochant les portraits présidentiels des mairies, et en laissant des murs vides à la place, les activistes d’ANV-COP21 dénoncent l’absence de décisions courageuses et nécessaires du gouvernement face au péril climatique et à l’urgence sociale et dénoncent la faillite du gouvernement à son rôle de protection de la population.

Depuis le 21 février, 39 portraits présidentiels ont été réquisitionnés mais les militants font face à une forte répression avec 82 personnes auditionnées, dont 46 placé⋅es en garde à vue, 36 perquisitions, une saisie du bureau de lutte anti-terroriste, ainsi que 35 prévenu⋅es dans neuf procès :

– Le 28 mai à Bourg-en-Bresse
– Le 26 juin à Strasbourg
– Le 27 juin à Bonneville
– Le 2 septembre à Lyon
– Le 11 septembre à Paris
– Le 13 septembre à Orléans
– Le 9 octobre à Mulhouse
– Le 4 novembre à Grenoble
– Le 17 décembre à Saint-Étienne

Soutien aux militants du Beaujolais en procès

Le 28 mai à 13h30, six militants du groupe « ANV-COP21 / Alternatiba - Beaujolais Val de Saône » sont convoqués au tribunal de grande instance de Bourg-en-Bresse pour le premier procès d’une longue série à venir. Chacun⋅e risque cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. Enseignant·e, retraité·e, cadre supérieur⋅e, consultant·e libéral⋅e, entrepreneur·se, leur diversité témoigne de ce que la prise de conscience de l’urgence à agir touche tout le monde.

A partir de 10h, rendez-vous est donné autour du palais de justice pour un programme d’animations. Plusieurs temps forts sont annoncés : déambulation musicale, prises de parole d’experts sur le dérèglement climatique, conférence sur l’urgence à agir, formation à l’action non-violente, pique-nique, buvette et restauration. Nous vous invitons à venir nombreux soutenir ces six citoyen⋅ne⋅s mobilisé⋅e⋅s pour le climat, et tou⋅te⋅s ensemble faisons de ce procès le 1er procès de l’inaction climatique du gouvernement !

- Plus d’informations sur cet événement

- Notre article : L’étrange zèle des forces de l’ordre pour rechercher et interpeller les « décrocheurs » des portraits de Macron

Photo de Une : © Charly Corne

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos