Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

Grèce

Arrêté pour avoir diffusé une liste de fraudeurs du fisc

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Vouloir lutter contre la fraude fiscale va-t-il bientôt devenir un délit en Grèce ? Le journaliste grec Kostas Vaxevanis a été arrêté dimanche 28 octobre, puis relâché dans la nuit. Motif : avoir publié dans le magazine Hot Doc une liste de 2.059 de ses compatriotes détenteurs de comptes bancaires suisses.
Il est accusé de violation de la loi sur la publication de données privées.

Cette liste a été transmise en 2010 par Christine Lagarde, alors ministre française des Finances, à son homologue grec du gouvernement socialiste de Georges Papandréou. Les informations proviennent d’un employé de la banque HSBC en Suisse [1], poursuivi depuis pour vol par son employeur.

Un CD-Rom perdu par le ministère

Mais le gouvernement grec a refusé d’utiliser cette liste, les ministres successifs prétendant l’avoir perdue, doutent de l’authenticité de cette « Liste Lagarde », ou refusent d’utiliser des documents obtenus illégalement... L’actuel ministre des finances, Yannis Stournaras, affirme ne pas retrouver le CD-Rom originel dans son ministère. Devant la colère croissante du peuple grec sur ce sujet, il a déclaré la semaine dernière qu’il allait demander une nouvelle copie de la liste à la France.

« Si quelqu’un doit s’expliquer devant la justice, ce sont les ministres qui ont tenté de dissimuler cette liste et l’ont perdue avant de dire qu’elle n’existait pas. Je n’ai fait que mon travail », explique le journaliste dans une vidéo envoyée à l’agence Reuters. « Demain, le Parlement votera une baisse de 100 à 200 euros des salaires des fonctionnaires, alors que pendant ce temps, la plupart de ces 2.000 personnes figurant sur la liste semblent frauder les impôts en envoyant secrètement de l’argent en Suisse », ajoute-t-il. Le gouvernement grec pourra-t-il encore longtemps étouffer les affaires de fraude fiscale ?

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos