ça bouge ! Bayonne

Alternatiba : un village des alternatives pour relever les défis écologiques

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le mouvement altermondialiste basque Bizi ! – « vivre » en basque – organise le 6 octobre, dans le centre de Bayonne, un véritable village des alternatives dénommé Alternatiba. Face au sentiment d’impuissance que peut provoquer la gravité du défi climatique, Bizi ! lance un appel signé par 90 organisations visant à mettre en valeur les alternatives face à la crise multidimensionnelle actuelle. Basta ! sera partenaire du village Alternatiba.

Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, rend son 5ème rapport ce 27 septembre 2013, pour faire le point sur l’état du changement climatique en cours.

Le dimanche 6 octobre, une journée de mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Bayonne : Alternatiba, un véritable Village des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. Des milliers de personnes y sont attendues. Son objectif est de :

- diffuser le message de l’urgence climatique, sensibiliser le grand public et les élus à la nécessité de baisser rapidement et radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, interpeller sur les conséquences dramatiques de l’absence d’accord international ambitieux, efficace, contraignant et juste sur le climat ;

- combattre l’effet possible de sidération, le sentiment d’impuissance et donc la démobilisation que peuvent provoquer la gravité et l’importance du défi climatique, en montrant que les solutions existent et qu’elles sont à notre portée, créatrices d’emploi, porteuses d’un monde plus humain, convivial et solidaire ;

- appeler à mettre en route sans plus attendre la transition sociale, énergétique et écologique nécessaire pour éviter le dérèglement profond et irréversible des mécanismes du climat.

Loin des fausses solutions - injustes, dangereuses et inefficaces - prônées par certains (géo-ingénierie, OGM, agro-carburants, marchés carbone, mécanismes de compensation, nucléaire, etc.), des milliers d’alternatives aux causes du changement climatique sont en effet mises en pratique tous les jours par des millions d’individus, d’organisations, de collectivités locales dans les domaines les plus divers.

Agriculture paysanne, consommation responsable, circuits courts, relocalisation de l’économie, partage du travail et des richesses, reconversion sociale et écologique de la production, finance éthique, défense des biens communs comme l’eau, la terre ou les forêts, pêche durable, souveraineté alimentaire, solidarité et partage, réparation et recyclage, réduction des déchets, transports doux et mobilité soutenable, éco-rénovation, lutte contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, aménagement du territoire soutenable, démarches de préservation du foncier agricole, défense de la biodiversité, sobriété et efficience énergétique, énergies renouvelables, plans virage énergie climat, villes en transition, sensibilisation à l’environnement, etc. : les alternatives existent, elles ne demandent qu’à être renforcées, développées, multipliées !

Nous pouvons ainsi continuer à changer concrètement les choses chacun-e à notre niveau, et également renforcer la dynamique, la prise de conscience, le rapport de force permettant d’avancer vers les bonnes prises de décisions tant au niveau local qu’au niveau global.

C’est pourquoi nous serons présents, et nous appelons tout le monde à nous rejoindre à Alternatiba le dimanche 6 octobre.

Les premiers signataires :
350.org-France, 4D, ACIPA, Aderoc, L’Âge de Faire, Agir pour l’Environnement, Aitec-Ipam, Amis de la Terre-France, Amigos de la Tierra-Espana, ASPRO-PNPP, ATTAC-France, Avenir climatique, Biocoop, CliMates, Cedetim-Ipam, Réseau Cocagne, Les Colibris, Collectif Roosevelt, Confédération Paysanne, Convergence citoyenne pour la transition énergétique, Coopérative de finance éthique, CRID, L’Écologiste, EcoRev’, End Ecocide in Europe, Village Emmaüs Lescar, Enercoop, Énergie Partagée, EYES, Les Faucheurs volontaires, Festival des Utopies Concrètes, Fiare, Fondation Copernic, Fondation Danielle Mitterrand-France Libertés, Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Fondation Sciences Citoyennes, Fédération Syndicale Unitaire, Fédération des Usagers de la Bicyclette, France Nature Environnement, Greenpeace, L’Heureux Cyclage, Mouvement pour une Alternative Non-violente, Miramap, La NEF, Les Petits Débrouillards, Reporterre, Réseau Féministe « Ruptures », Réseau Semences Paysannes, Résistance à l’Agression Publicitaire, Silence !, Slow Food France, Réseau Sortir du Nucléaire, Source, SUD-PTT, Surfrider Foundation Europe, taca, Terre de liens, Union Syndicale Solidaires, Les Z’indigné(e)s

Arrapitz, Avenir Geroa, Berri-Otxoak, Bizi !, CADE, CCFD-Pays Basque, Desazkundea, EHNE Bizkaia, Eguzki Talde antinuklear eta Ekologista, Ekoliderrak Sarea, Ekologistak Martxan, Emazteek Diote, ESK Sindikatua, Euskal Herriko Bilgune Feminista, Euskal Herriko Laborantza Ganbara, ELA Euskal Sindikatua, Fundación Traperos de Emaús de Navarra, Goiener, Koop57, LAB Sindikatua, Mouguerre cadre de vie, Mugitu, Paf !, REAS Euskadi, REAS Navarra, Sakanako Garapen Agentzia, Solidaires Pays Basque, STEE-EILAS, Terre Buissonnière, Terre & Humanisme Pays Basque, Txirrind’Ola

« Le dérèglement climatique s’aggrave et s’accélère, mettant à mal dès aujourd’hui les populations les plus pauvres de la planète et à moyen terme les conditions de vie civilisées sur Terre.

Pourtant, les solutions au réchauffement climatique existent, les voies de la transition énergétique se multiplient ; elles sont d’ores et déjà expérimentées par des milliers d’associations, d’individus, de communes, de régions à travers la planète. Ces milliers d’alternatives participent au quotidien à la construction d’une société plus sobre, plus humaine, plus conviviale et plus solidaire.

Venez les découvrir à Alternatiba, le Village des Alternatives qui se tiendra à Bayonne le dimanche 6 octobre 2013, quelques jours après la publication du 5ème rapport du GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat.
Ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique ! »

Stéphane Hessel, parrain d’Alternatiba, le 19 décembre 2012

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos