Or vert

Agrocarburants : la fin des cadeaux fiscaux ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

480 millions d’euros : c’est ce que les agrocarburants ont coûté aux contribuables français en 2011, via des exonérations fiscales. Faisant fi des demandes des ONG, et du rude contexte économique auxquels les citoyens sont confrontés, les élus et le gouvernement UMP avaient programmé, dans la loi de finances de 2009, la prolongation de ce (gros) cadeau fiscal jusqu’en 2013. Il se pourrait finalement que ces largesses s’arrêtent dès l’année prochaine. Un amendement réclamant la fin de la défiscalisation des agrocarburants en 2012 a été adopté par le Sénat le 21 novembre dernier, lors de l’examen de la prochaine loi de finances.

Présenté par leurs promoteurs comme un moyen de lutte contre le réchauffement climatique, les agrocarburants ne permettent pas de réduire la dépendance énergétique de la France. Et « si on prend en compte les déforestations, les mises en cultures de prairies et autres changements d’affectation des sols engendrés dans les pays tiers, ils ne permettent même pas de réduire les émissions de gaz à effet de serre », rappelle le Réseau action climat. « Les agrocarburants ont d’autres impacts environnementaux et sociaux négatifs : agriculture intensive, accaparement des terres dans les pays du Sud, augmentation des prix des matières premières agricoles. » Par ailleurs, selon l’Inra, la réduction de moitié de la quantité de pesticides utilisés d’ici à 2018 (comme promis par le Grenelle) s’accommoderait difficilement avec le développement des agrocarburants.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos