L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des informations qui font sens, utiles à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Mais interviewer, filmer, photographier, écouter, se documenter, vérifier – et écrire – demande du temps, et de l’argent. En accès libre, sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance éditoriale dépendent de votre engagement dans cette aventure.

Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

À lire sur Libération

A Saint-Denis : « La France est en guerre et elle peut compter sur ses banlieues »

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Dans un bistrot à proximité du Stade de France, les habitués expriment leur colère contre les terroristes et craignent que « cela retombe sur les musulmans ».

Certains lisent le journal au zinc, en silence. D’autres, sur le trottoir, racontent, discutent, débattent. Ce samedi matin, le café la Royale, à quelques encablures du Stade de France à Saint-Denis, est noyé sous le brouhaha et la tristesse. Ici, tout le monde ou presque a entendu les explosions provoquées vendredi soir par trois kamikazes. Très vite, la peur s’est propagée dans le quartier. « Mon neveu et ma belle-soeur étaient au stade, mais on n’arrivait pas à les joindre. Ma mère a failli vomir », raconte Hassen, 45 ans. Otman, lui, travaillait dans une des pizzerias devant l’enceinte sportive : « La première chose que j’ai faite, c’est d’appeler ma famille pour leur dire de s’éloigner ou de rentrer à la maison. C’est fini, on n’est plus en sécurité. » « Ce qui s’est passé nous heurte au plus profond de nous-mêmes », ajoute Aziz, cinquantenaire d’origine tunisienne.

Tarek, 33 ans, a vécu deux soirées. L’une était « bien », « parce qu’on gagnait contre l’Allemagne en foot ». L’autre a viré au « dégueulasse ».

Lire l'article

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos