Brésil

À Rio, une conseillère municipale de gauche assassinée en pleine rue

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La violence politique a atteint un nouveau stade au Brésil. Ce mardi 13 mars, à Rio de Janeiro, une conseillère municipale du parti de gauche PSOL (Parti socialisme et liberté) a été assassinée dans le centre de la ville, avec son chauffeur, alors qu’elle sortait d’un événement qui réunissait des femmes activistes noires. Marielle Franco, 38 ans, était elle aussi une femme, noire, venue des quartiers extrêmement pauvres de Rio. Elle avait été élue en 2016. Des tireurs ont ouvert le feu sur sa voiture. Selon la presse brésilienne, la police part de l’hypothèse d’une exécution.

Quelques jours avant l’assassinat, Marielle Franco avait critiqué l’action violente de la police dans l’une des favelas de Rio, Acari. « Le 41ème bataillon de la police militaire de Rio est en train de terroriser et de violenter les habitants d’Acari », avait dénoncé la conseillère municipale.

Début février, le gouvernement fédéral intérimaire de Michel Temer (droite), en place depuis la destitution de la présidente du Parti des travailleurs Dilma Roussef, a engagé une action militaire fédérale à Rio. Objectif affiché : lutter contre la nouvelle vague de violence qui frappe cet état en faillite financière depuis l’an dernier, après avoir accueilli les Jeux Olympiques en 2016.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos