L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des informations inédites, originales, étayées ; à des actualités qui ont du sens ; à des sources vérifiées ; à des analyses sérieuses. Nous diffusons une information d’intérêt général, accessible à tous, utile à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Tout cela prend beaucoup de temps et nécessite de l’argent. Sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance dépendent de votre engagement dans cette aventure. Aidez-nous à atteindre le premier palier de 25 000 € afin que nous continuions à vous donner accès à des informations inédites.

Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

Migrations

160 personnes, dont 70 enfants, bientôt jetés à la rue à Rennes

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Ce 17 juillet, les 40 familles qui occupent depuis un an les « Jardins de la Poterie » à Rennes, une ancienne maison de retraite au sud de la ville, devront quitter les lieux. Les 75 enfants et 80 adultes, venus de dix pays différents, ne savent pas ce qu’ils vont devenir. Depuis une semaine, les occupants sont reçus en préfecture pour faire le point sur leur situation, et déterminer leur droit, ou non, à une solution de relogement. La mairie de Rennes propose quelques hébergements mais elle ne pourra faire face aux besoins. « En dépit des efforts des services mobilisés ces dernières semaines par la Mairie, la situation est aujourd’hui humainement catastrophique, avertit le collectif de soutien. Même la solution insatisfaisante du gymnase (proposée par la mairie de Rennes, ndlr) s’effondre, la Préfecture y faisant blocage, ne l’estimant pas "souhaitable". »

En attendant, les familles ont commencé à ranger leurs affaires, et à les mettre à l’abri chez des particuliers solidaires. Dès son ouverture en juin 2016, ce squat a été le lieu d’une intense solidarité. De très nombreux bénévoles ont accompagné les habitants dans leur installation et leurs différentes démarches administratives. Beaucoup ont apporté un soutien scolaire aux enfants. Des événements artistiques et culturels (concerts, marionnettes, chorale …) ont été organisés tout au long de l’année. Et des manifestations ont eu lieu tous les mois pour exiger une régularisation des familles et des solutions pérennes de relogement.

Cette très forte mobilisation a permis que l’occupation de l’ancienne maison de retraite soit régularisée avec le propriétaire en décembre 2016. Les habitants ont alors pu occuper les lieux de manière officielle, et avoir accès au chauffage. Une convention financière a par ailleurs été signée avec la ville de Rennes, la Fondation Abbé Pierre et Un toit c’est un droit pour le paiement de l’eau, de l’électricité et du chauffage. Mais la convention signée avec le propriétaire arrive à échéance ce lundi 17 juillet. Les migrants, l’association Un Toit c’est Un Droit et le collectif des 40 organisations appellent à l’ultime rassemblement devant les Jardins de la Poterie, à 10h.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos