Arnaque ?

126 milliards d’euros : les coûts cachés des agrocarburants

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Après le rapport de la Cour des comptes très critique sur les agrocarburants [1], une autre étude [2] publiée le 2 février révèle le coût exorbitant de la consommation croissante d’agrocarburants en Europe. Sur dix ans, les coûts totaux pour les automobilistes européens se situeraient entre 94 et 126 milliards. D’après cette étude, le prix du bioéthanol au litre coûterait, d’ici à 2020, entre 0,19 et 0,41 euro de plus que l’essence. Le biodiesel vaudra quant à lui entre 0,35 et 0,50 euro de plus par litre. « Notre nouveau rapport confirme que les automobilistes européens et français paient très cher le prix de politiques prétendument vertes qui sont en fait une subvention des filières agricoles intensives et industrielles », affirme Sylvain Angerand, des Amis de la Terre.

Une surconsommation qui a aussi pour conséquences l’augmentation des prix alimentaires mondiaux et l’accaparement de terres dans les pays du Sud. « 37 millions d’hectares de terres au moins ont été accaparées de façon directe ces dix dernières années pour produire des agrocarburants, et bien plus si l’on considère les effets indirects, ce qui prive les communautés locales des terres et des ressources indispensables à leurs cultures vivrières », dénonce Antoine Bouhey, de Peuples solidaires/ActionAid. Alors que la Commission européenne s’est engagée à incorporer 10 % d’agrocarburants d’ici à 2020 dans les transports, plusieurs associations appellent à « réduire drastiquement la consommation d’énergie au lieu de s’entêter à soutenir les agrocarburants ».

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos