À lire sur Reporterre

Une visite au Salon où le nucléaire rêve d’un avenir plein de neutrons

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le jour-même où, mardi 14 octobre, les députés français adoptaient le projet de loi sur la transition énergétique censé réduire de 75 à 50% la part du nucléaire dans le mix énergétique français à l’horizon 2025, s’ouvrait, à quelques kilomètres de l’Assemblée nationale, le World Nuclear Exhibition 2014 (WNE), qui réunit les industriels et les prestataires de la filière nucléaire. « Un salon orienté business avec un visitorat [sic] professionnel, international et hautement qualifié » comme l’avait présenté l’une des organisatrices lors de la conférence de présentation en juin dernier.

Une grande première. Et une réussite, déjà, bien que le volume de contrats actés ou même le nombre de visiteurs ne soient pas connus : « Je n’ai vu que des sourires parmi les 495 exposants » nous confie Gérard Kottman, président du WNE et de l’AIFEN (Association des industriels français exportateurs du nucléaire). Il se félicite de l’écho international de l’événement : « Avec 24 pays qui exposent et 32 qui visitent, on capitalise sur la bonne image du nucléaire qui rend la France attractive ».

Le Salon opère pourtant en catimini. Les médias dominants ont assez peu relayé l’événement, alors que la journée d’hier aura été marquée par l’annonce du remplacement d’Henri Proglio à la tête d’EDF par Jean-Bernard Lévy. Même le passage du Premier Ministre Manuel Valls, dans l’après-midi, semble avoir assez peu soulevé l’intérêt, malgré un discours nucléariste édifiant.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos