À lire sur Libération

Trafiquant ou infiltré, Claude Hermant, le trouble de l’identitaire

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

L’ex-barbouze, figure de l’ultradroite, est soupçonné d’avoir fourni des armes à Amedy Coulibaly.

Il a un look de videur, une carrure de catcheur, et cet homme-là est encombrant. En prison depuis le 23 janvier, Claude Hermant, 52 ans, figure de l’ultradroite identitaire lilloise, est soupçonné d’être impliqué dans le réseau qui a fourni des armes à Amedy Coulibaly, auteur de l’attaque contre l’Hyper Cacher en janvier. Mais aussi d’être un informateur de la gendarmerie et des douanes. La Voix du Nord a révélé l’affaire fin janvier, et ce dernier rebondissement en mai. Ce pilier de l’extrême droite locale, bête noire des antifas de Lille, aurait-il réussi l’exploit d’être à la fois un trafiquant d’armes qui alimentent les filières jihadistes et… un indic des gendarmes ?

Incarcéré à l’isolement depuis le 23 janvier, au centre d’une information judiciaire ouverte à Lille pour « trafic d’armes en bande organisée », il est un polar à lui tout seul : ex-membre du service d’ordre du FN, ancien para et mercenaire. Quand il a été arrêté, il était vendeur de frites occasionnel à Lille le jour, et surveillant d’internat dans un centre médico-pédagogique de la région trois nuits par semaines. Il aurait trouvé le temps, comme le prouverait un mail du 21 novembre cité par la Voix du Nord, d’informer les gendarmes sur un trafic d’armes franco-belge à Charleroi : « Salut Claude, nous avons vu avec notre hiérarchie, nous sommes partants pour les deux dossiers que tu nous as présentés (armes-Charleroi…). »

Paintball. L’information judiciaire a été ouverte dès le 7 mai 2014, six mois avant ce mail, et huit avant les attentats de Paris. On lui reproche d’avoir « remilitarisé » des armes, c’est-à-dire de les avoir rendues opérationnelles sans autorisation, puis de les avoir revendues. Son avocat, Maxime Moulin, reconnaît que son client s’y connaît en armes : « C’est un combattant. » [ Lire la suite ]

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos