À lire sur Le Monde

Syrie : assiégés et épuisés, les habitants de Madaya voient enfin arriver l’aide humanitaire

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Les premiers camions d’aide humanitaire sont entrés lundi 11 janvier à Madaya, une petite ville syrienne assiégée par le régime de Damas et ses alliés du Hezbollah libanais depuis juillet 2015. L’acheminement du convoi conjoint des Nations unies, du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et du Croissant-Rouge syrien a duré toute la nuit dans la bourgade privée d’électricité.

L’arrivée de l’aide chargée à bord d’une quarantaine de camions s’est faite dans une ambiance fébrile dans cette ville de 40 000 habitants, selon les Nations unies, dont près de la moitié sont originaires de la ville voisine de Zabadani, aujourd’hui en ruines, après avoir été longtemps à la pointe de la révolte contre le président Bachar Al-Assad.

Le manque de nourriture a causé une situation de malnutrition sévère selon les témoignages d’habitants de la ville, située entre le Liban et Damas. Médecins sans frontières (MSF) a fait état de 28 personnes mortes de faim depuis le 1er décembre 2015. Parmi ces victimes figurent des bébés et des personnes âgées. Les résidents avaient rapporté, avant l’entrée du convoi, qu’ils étaient nombreux à être contraints de se nourrir de feuilles et d’eau relevée d’épices ou mélangée à un peu de riz. Des denrées alimentaires et des médicaments ont été distribués mardi. Mais les besoins sont tels que l’Organisation mondiale de la santé a demandé de pouvoir accéder à nouveau à la ville jeudi.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos