Débattre Liberté d’expression

Sur l’affaire Charlie Hebdo

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Des militants associatifs, engagés dans la solidarité internationale ou le mouvement féministe, s’expriment (à titre individuel) sur l’affaire Charlie Hebdo :« Nous protestons sans hésitation contre l’attaque subie par Charlie Hebdo. Mais nous ne limiterons pas pour autant notre propre liberté d’expression critique envers ce journal. »

Incendier un journal est inacceptable pour quiconque est attaché aux libertés, dont font irrévocablement partie la liberté d’expression et la liberté de la presse. C’est pourquoi nous condamnons l’incendie des locaux de Charlie Hebdo sans hésitation et souhaitons que ses auteurs soient rapidement retrouvés et jugés.

La liberté d’expression est un principe précieux et fondamental. À ce titre elle ne tolère aucune exception. Ni la manifestation de rue d’intégristes catholiques qui a visé une pièce de théâtre et qui doit être condamnée clairement. Ni le "deux poids, deux mesures" qui prévaut dans l’indignation vertueuse dès qu’il s’agit des musulmans. Ceux qui s’indignent de l’incendie de Charlie Hebdo en accusant immédiatement mais sans preuve les "islamistes", sont les premiers à se taire sur le comportement des intégristes catholiques visant des pièces de théâtre, ou à vouloir faire taire des artistes comme Hamé dénonçant les bavures policières impunies (la liste n’est pas exhaustive).

Nous protestons sans hésitation contre l’attaque subie par Charlie Hebdo. Mais nous ne limiterons pas pour autant notre propre liberté d’expression critique envers ce journal. Et nous n’acceptons aucun chantage revenant à dire que toute critique (politique) envers Charlie Hebdo serait un remise en cause de sa liberté d’expression.

Charlie Hebdo avait choisi, cette semaine, de devenir Charia Hebdo et d’exhiber la caricature de Mohamed « rédacteur » en chef menaçant de flageller quiconque ne rit pas. Si le journal est libre de ses interprétations, dans le contexte actuel de propagande antimusulmane, son choix n’est évidemment pas neutre. Aujourd’hui, il se met sous l’aile protectrice de Claude Guéant et dans le sillage de la bien-pensance antimusulmane. Il renforce ainsi un pseudo front républicain, en réalité un vrai front national (et le FN ne s’y trompe pas...) avec tous ceux qui, sur le terrain économique, social, culturel, attaquent chaque jour les principes du vivre-ensemble et du droit du sol, au détriment des libertés individuelles et collectives, de l’égalité réelle, de la solidarité et du progrès social pour tous les habitants de ce pays.

Charlie Hebdo a le droit de faire ces choix-là, d’avoir ses opinions et de les défendre. Nous disons qu’ils sont désastreux. On doit à la liberté d’expression d’exprimer cela avec force, même après l’incendie, tout en condamnant avec autant de force celui-ci.

Monique Crinon, Julien Lusson, Gus Massiah, Catherine Samary

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos