Basta !, en partenariat avec Attac, publie un livre enquête qui vous fera découvrir la face obscure des grandes banques françaises. Pour la première fois, des journalistes et des économistes évaluent le coût exorbitant, mais passé sous silence, de leurs activités. De l’évasion fiscale à la spéculation sur les matières premières, de la « finance de l’ombre » aux produits dérivés opaques, des projets polluants aux emprunts « toxiques », Le livre noir des banques dresse un panorama complet des effets néfastes de la finance toute puissante. Il est sorti en librairie le 11 février. Vous pouvez aussi le commander.

Initiative

Solidarité de proximité : quand un inconnu vous offre une baguette

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

C’est une idée toute simple, qui fait son chemin depuis quelque mois : la « baguette en attente ». Le principe ? Les clients paient deux baguettes (ou plus) à leur boulanger, l’une d’elle est « mise en attente » et sera disponible gratuitement pour la personne qui viendra la demander. Le concept s’inspire des « cafés suspendus » venus d’Italie et qui se développent également en France.

Jean-Manuel Prime, animateur d’une page facebook qui recense les nouvelles initiatives, a lancé l’idée en Auvergne au printemps dernier. Des dizaines de boulangeries ont annoncé la mise en place de ce système, à Rouen, Évreux, Bordeaux, Amiens, Saint-Nazaire, Quimper... Un logo (libre de droit), une petite affiche, quelques documents explicatifs sont disponibles. A chacun ensuite de diffuser l’idée, d’en parler à son boulanger. Celui-ci inscrit les baguettes en attente ou « suspendues » sur une feuille, sur un tableau. « L’enjeu est que les gens sachent que cela existe, explique Jean-Manuel Prime. Cela fonctionne plutôt bien dans les secteurs où la population dispose de peu de moyens. L’initiative peut bénéficier à tous, étudiants, personnes âgées, SDF... ».

Payer une baguette à un inconnu, nouvelle forme de solidarité ? « J’ai de plus en plus de sollicitations depuis quelques semaines », souligne l’initiateur, qui a mis en place une carte des boulangeries concernées. « Une personne du Mexique m’a contacté : ils ont lancé le "tacos en attente". Sur notre page facebook, une personne a proposé de lancer les œufs en attente. L’idée se diffuse ! » Un geste d’entraide, anonyme et de proximité, qui touche au quotidien.

Voir le site qui recense les boulangeries concernées

Vidéos

  • épicerie itinérante Marchands ambulants de produits bio, le nouveau visage de l’économie sociale dans les campagnes

    Voir la vidéo
  • Greenwashing Avec Air France, compenser les émissions carbone des riches peut nuire gravement à la santé des pauvres

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos