Travail

Sexisme : la direction de la SNCF distille des conseils beauté à ses employées

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Quand un employeur explique à ses salariées comment se coiffer et se maquiller, cela donne : « Vos mains sont souvent sollicitées : prenez-en soin ! N’hésitez pas à les hydrater régulièrement et à les habiller avec sobriété avec un vernis transparent, rose pastel ou rouge. » Quant à la coiffure, « elle se doit d’être nette et soignée (…) : chignon sobre, queue de cheval, tresse ou cheveux libres et nets ». La prescription va même jusqu’au maquillage et au fond de teint : « Un maquillage simple et soigné est fortement recommandé (teint, yeux, bouches, pommettes). Le rouge à lèvres sera de préférence en harmonie avec le fard à joue »

Le document émane de la SNCF. Il est adressé aux agents en contact avec le public – contrôleurs, vendeurs, agents d’accueil… – pour leur présenter le nouvel uniforme qu’ils porteront en 2015, et s’intitule « Le style SNCF a de la tenue ». La direction de l’entreprise publique ferroviaire y dévoile « ses astuces pour finir en beauté » : en bleu, quatre conseils pour les hommes, concernant notamment « la barbe et la moustache » ; en rouge rosé, sept conseils pour les femmes, des bijoux à porter au « mascara noir pour agrandir le regard ». Dans les trains, les contrôles des billets vont se muer en défilé de mode !

Pour Sud Rail, troisième force syndicale à la SNCF, « il s’agit bien là de sexisme au sens littéral, une attitude discriminatoire liée au sexe ». « Une fois de plus, la direction ne vise que le paraître alors qu’elle refuse de répondre à la vraie demande, offrir aux usagers un service public de qualité, avec des tarifs corrects, des trains à l’heure, un voyage en toute sécurité et surtout une présence dans les gares et dans les trains », critique Sud Rail, qui « invite la direction à se reprendre ».

La SNCF compte seulement 20% de femmes dans ses effectifs (30 600 femmes sur 154 000 agents selon son bilan social). Dans les métiers où elles sont le plus présentes, les employées de la SNCF touchent en moyenne un salaire inférieur de 8% à celui des hommes. Soit environ 200 euros de moins pour une rémunération avoisinant les 2500 euros mensuels bruts. En guise de rattrapage, une prime maquillage et crème hydratante leur sera-t-elle versée en fin d’année ?

[Mise à jour] : La secrétaire d’État chargée du droit des femmes, Pascale Boistard, et le secrétaire d’État aux transports Alain Vidalis ont demandé à la SNCF de retirer leur document, qui a annoncé qu’elle le modifierait.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos