Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 32824 € sur 100000 € !

32.82%

ça bouge ! Société de consommation

Rentrée scolaire sans marque : ces enfants, parents et enseignants qui se démarquent

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

« Kits pédagogiques » offerts par des entreprises, distribution d’échantillons de fournitures scolaires, enfants inconsciemment transformés en support de sponsoring... Face à l’intrusion publicitaire dans les écoles, l’association Résistance à l’agression publicitaire lance la campagne « Rentrée sans marques ». L’enjeu : ne pas laisser la pub faire sa loi. Et les moyens d’y parvenir sont parfois très simples, comme décorer soi-même ses affaires. Basta ! relaie quelques-unes de ces astuces à l’attention des enfants, parents et enseignants.

Sur internet, dans nos rues ou bien dans les journaux, la publicité est omniprésente. L’école n’est malheureusement pas épargnée : que ce soit des « kits pédagogiques » généreusement offerts par de grands groupes, des distributions d’échantillons ou bien encore sur les vêtements et fournitures des élèves. Les marques attisent les convoitises et mettent en lumière les inégalités. Les publicités prônent des comportements dangereux (individualisme, violence, sexisme…) à l’opposé des valeurs citoyennes de l’école.

La publicité n’a rien à faire à l’école ! Enfants, parents, enseignants ou simples citoyens, nous pouvons tous agir pour une rentrée sans marques !

Enfants

Démarque-toi ! Pour transformer un sac banal en un sac unique, il suffit de ciseaux, de quelques points de couture ou d’un peu de colle, d’un marqueur, un bouton, un badge, un ruban… les possibilités sont infinies pour rendre ton sac aussi unique que toi !

La publicité n’a rien à faire dans une école, un collège ou un lycée. Si tu remarques une publicité dans ton établissement, fais-le remarquer à ton enseignant. Sois fier de ce que tu es, pas de ce que tu as ! Les marques ne font pas ta valeur ni celle de tes amis. Si à la sortie de l’école on te distribue des échantillons gratuits, rappelle-toi que la marque ne fait pas ça pour être sympa, mais parce qu’elle espère faire de toi un consommateur fidèle. Si c’est gratuit, c’est toi le produit !

Parents

Profitez des vacances pour personnaliser avec votre enfant son sac ou cartable. Plein d’avantages : il a un sac unique, qui lui ressemble et il en prendra plus soin. Privilégiez des fournitures génériques (cahiers, crayons….) aux marques qui attisent les convoitises. Les enfants n’ont pas vocation à faire de la publicité. En mars-avril, faire voter une motion en conseil d’administration de l’établissement scolaire pour une rentrée sans marque (plus d’info ici). Organisez des discussions/débats : « Quels sont les effets de la publicité sur nos enfants ? ». Participez à l’action : « Pas de Publicité sur les murs de nos collèges et lycées » (voir là).

Enseignants

Sur vos listes de fournitures, vous pouvez demander aux parents de privilégier les fournitures génériques aux marques qui attisent les convoitises. Couvrez les cahiers : un mandala, un dessin libre, un peu de papier cadeau, une jolie page de garde… tout est bon pour cacher un logo et rendre la vie plus agréable à vos élèves.

Faites attention aux affiches qui décorent votre classe. Il suffit parfois de couper un petit bout d’une affiche pour garder l’aspect décoratif sans la publicité. Méfiez-vous des mallettes gratuites et recherchez toujours qui l’a financé et quels sont ses intérêts. Organisez un débat dans votre classe sur la publicité. RAP est en train de réaliser un kit pédagogique pour parler de publicité avec vos élèves. Si vous souhaitez être tenus informés ou nous faire des retours sur votre expérience, c’est par ici.

Certains règlements locaux de publicité (RLP) interdisent les panneaux publicitaires à proximité des écoles (c’est le cas de celui de Paris). Demandez à votre maire d’en faire autant, donnez votre avis lors des consultations publiques.

Plus d’informations sur la campagne Rentrée sans Marques organisée par l’association RAP (Résistance à l’agression publicitaire) : antipub.org/mobilisations/rentree-sans-marques/.

Photo de une : CC Jean Perrin

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos