ça bouge ! Colloque

Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

« Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? Un défi pour l’Europe. » C’est le thème du colloque international organisé par le Centre de Recherche et d’Action sociales (Ceras) du 10 au 12 septembre 2014, à Paris. Trois jours pour débattre, avec des responsables associatifs et syndicaux, des chercheurs, des élus, des personnes en situation de grande pauvreté, sur comment mieux articuler lutte contre les inégalités et impératif de transition énergétique. Avec une conviction : pour réfléchir à un projet de transition énergétique viable, il est nécessaire de prendre en compte les questions de justice sociale.

Préparé pendant plus d’un an avec des scientifiques et des organisations de la société civile, ce colloque fera dialoguer pendant trois jours des acteurs généralement cloisonnés : militants associatifs et syndicaux, personnes en situation de grande pauvreté, chercheurs, cadres d’entreprises et décideurs politiques français ou européens.

L’enjeu ? Mettre en débat les questions de justice sociale soulevées par la transition énergétique et faire émerger des zones de convergence autour de réformes économiques et institutionnelles possibles.

Les politiques et initiatives de « transition énergétique » font florès en Europe, et ailleurs, pour répondre au double défi posé par le réchauffement climatique et la dépendance aux énergies fossiles. Mais derrière un quasi-consensus sur la nécessité d’une telle transition demeure l’idée que, face à l’urgence immédiate de l’emploi et du remboursement des dettes, mieux vaut profiter de "l’aubaine" des gaz de schiste, attendre d’en savoir plus sur les risques climatiques et travailler à ce que le nucléaire devienne une technologie intrinsèquement sûre. Dans un contexte de crise, les gouvernements ne souhaitent pas faire peser des charges supplémentaires sur des ménages et des entreprises déjà fragilisés. Pourtant, l’inaction n’empêchera pas l’avènement d’inégalités sociales plus grandes encore : la précarité énergétique s’accroît en Europe tandis que, dans les pays du sud, les plus marginalisés revendiquent un accès aux ressources naturelles.

Ce colloque se structure autour de cette conviction : la réflexion d’un projet de transition énergétique viable suppose de comprendre les problèmes de justice sociale qu’elle soulève. L’enjeu est de dépasser les discussions technicistes actuelles sur la transition énergétique et de mettre en débat les questions de justice sociale sous-jacentes.

Comment articuler – en théorie et en pratique – la lutte contre les inégalités et l’impératif de transition énergétique ? Comment encadrer les tarifications et la fiscalité de sorte qu’elles stimulent des économies d’énergie sans pour autant exacerber les risques de polarisation sociale ? Les acteurs européens, nationaux et régionaux sont-ils en mesure de prévenir des situations de précarité énergétique qui dépendent aussi des conditions géopolitiques d’accès ? Comment penser une dimension internationale de la justice qui ne se réduise pas à une question de ‘partage des efforts’, mais passe par une vision positive des inflexions que doit prendre la dynamique de mondialisation pour être vraiment soutenable ?

Ce colloque débouchera sur une réflexion autour de questions transversales importantes pour l’action collective et les projets de société. Peut-on imaginer une culture et un mode de développement moins énergivores ?Quelles méthodes pour mettre en débat les controverses autour des initiatives à prendre, les risques pris et les problèmes de justice sociale ? Comment nos choix énergétiques remodèlent la démocratie ?

Une quarantaine d’intervenants seront présents à ce colloque, parmi lesquels : Youba Sokona, conseiller spécial développement durable au Centre Sud ; Nebojsa Nakicenovic, directeur de l’institut international pour l’analyse des systèmes appliqués, membre du GIEC ; Dominique Méda, sociologue ; Gaël Giraud, économiste ; Andrew Dobson, politologue de l’université de Keele (GB) ; Bernard Perret, socio-économiste ; Pascal Canfin, ancien ministre délégué au Développement ; Anabella Rosemberg, responsable développement durable de la Confédération Syndicale Internationale ; Pablo Solón, directeur de l’organisation "Focus on the Global South".

Retrouvez le programme sur la page Internet du colloque.

Inscrivez-vous dès maintenant.

Date : du 10 au 12 Septembre 2014
Lieu : Centre Sèvres, 35 bis, rue de Sèvres, 75006 Paris. Métro 12 (Sèvres-Babylone), Métro 4 (Saint Sulpice)

Pour plus d’informations, contacter Marie Drique : md@ceras-projet.com

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos