ça bouge ! Solidarité

« Ouvrons nos lieux ! » : l’appel des lieux culturels à accueillir les réfugiés

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Et si les théâtres, salles de spectacle, centres d’art et de création, s’ouvraient aux réfugiés, dans la mesure de leurs moyens ? C’est l’objet de l’appel lancé par plusieurs lieux artistiques, dont Confluences à Paris qui accueille d’ores et déjà deux réfugiés syriens. « Partageons du temps et de l’espace, écrivent les initiateurs de l’appel, mettons nos lieux et notre logistique à leur disposition, imaginons des rencontres artistiques inédites, des débats, des évènements. Ce qui menace l’Europe aujourd’hui c’est un défaut d’humanité et de solidarité. »

Ouvrons nos lieux !

L’Europe assiste sur son territoire au plus grand mouvement de population de ses soixante-dix dernières années. L’Europe n’est pas étrangère à l’histoire des pays dont proviennent ces populations. L’Europe et les Européens se souviennent à travers eux de leur propre histoire. Chaque jour de nouvelles familles, des personnes seules, au risque de leur vie, décident de fuir leurs pays dévastés par des régimes et des guerres d’une sauvagerie inouïe. L’Europe s’honorerait d’accueillir dignement tous ces réfugiés.

Théâtres, salles de spectacle, centres d’art et de création, lieux de culture — les missions de nos maisons sont d’être des espaces publics, des aires de partage démocratiques, propices au rassemblement et à l’expression collective, à l’innovation et à l’expérimentation. Nous refusons de rester spectateurs face au drame que vivent les réfugiés, nous refusons l’indifférence et l’immobilisme, car nos lieux sont synonymes d’engagement et de promesses. Participer à l’utopie d’un monde meilleur fait partie de notre vocation.

Ouvrons nos lieux largement, concrètement, symboliquement, du mieux que nous le pouvons, comme chacune de nos maisons nous le permet, en fonction de nos forces, dans la mesure de nos moyens. Inventons des actions solidaires avec le public, en accord avec nos territoires, en intelligence avec les collectivités territoriales, les associations et tous les citoyens qui pourront venir en aide aux réfugiés. Partageons du temps et de l’espace, mettons nos lieux et notre logistique à leur disposition, imaginons des rencontres artistiques inédites, des débats, des évènements.

Notre pays est riche comme l’est le continent européen. La France a les moyens d’accueillir ces personnes, de partager avec elles et de leur proposer une nouvelle vie, mais également de lutter contre la pauvreté plus largement. Nous souhaitons participer à ce mouvement et nous opposer à l’ethnicisation de la politique qui voudrait nous convaincre que ces populations représentent une menace à notre bien-être. Ce qui menace l’Europe aujourd’hui c’est un défaut d’humanité et de solidarité.

Premiers signataires :
Ariel Cypel - Confluences
Judith Depaule - Confluences
Carole Thibaut - Cie Sambre
Christian Benedetti - Théâtre- Studio d’Alfortville
Luz Mando- Théâtre-Studio d’Alfortville
Franck Dinet - Le Samovar
Frédéric Hocquard - Arcadi
Christophe Adriani - Théâtre d’Ivry-Sur-Seine
Ricardo Esteban - Petit Bain
Jean-Jacques Hocquard - La Parole Errante
Armel Veilhan - Cie Théâtre A
Dominique Dolmieu - Maison de l’Europe et de l’Orient
Lola Gruber - Paris Quartier d’été
François Rancillac - Théâtre de l’Aquarium
Robin Renucci - Les Tréteaux de France
Collectif 12
Wilfried Wendling - La Muse en Circuit
Renaud Barillet - La Bellevilloise
Alice Vivier et Lucas Bonifait - LA LOGE
Nadège Prugnard - Magma Performing Theatre
Catherine Leconte - Anis Gras, le Lieu de l’Autre
L’équipe d’Animakt
Festival Sons d’Hiver

Pour signer la pétition, cliquez ici.

Photo de Une : Bőr Benedek / FlickR

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos