Gentrification

Marseille : des habitants gazés pour avoir protégé des bancs publics

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Fin 2015, des habitants de la Plaine, un quartier en plein centre-ville de Marseille, fabriquent trois tables et un banc en bois, qu’ils installent dans un parc public. Une manière d’améliorer la vie du quartier. « Ces tables étaient une réponse à la volonté municipale de faire "table rase" de la Plaine, ce quartier populaire qui doit faire l’objet d’une opération dite de "requalification" à l’issue de laquelle la mairie espère une "montée en gamme" du marché et de son quartier », rappelle le journal Le Ravi. Le 18 mars, la ville a décidé de se débarrasser de ce mobilier urbain, au motif qu’il a été érigé « sans autorisation ».

Comme le montre la vidéo ci-dessous, une première table est détruite à coup de tronçonneuse et sous protection policière. Des habitants tentent alors de protéger la deuxième table. La police municipale n’hésite pas à faire pleuvoir les gaz lacrymogènes, de manière totalement disproportionnée. Trois personnes sont interpellées.

https://vimeo.com/159602970

Cette opération d’aménagement urbain ne doit pas aboutir avant 2019. Tous les scénarios prévoient de réduire la place de la voiture et des stationnements, la taille du marché et de l’espace de loisirs, et d’étendre en contrepartie les terrasses de restaurants. Selon l’assemblée de la Plaine, un collectif d’opposants au projet, cet aménagement urbain conduirait à davantage de « gentifrication », avec augmentation des loyers à la clé, et serait fait pour les touristes et non pour les habitants. Si la plupart des riverains ne contestent pas la nécessité de rénover la place, ils dénoncent la « pseudo-concertation » [1]. Le 18 mars, ce n’est résolument pas le chemin qui a été pris.

Sophie Chapelle

Photos : CC Fokus 21

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos