Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 19937 € sur 100000 € !

19.94%

À lire sur Le Ravi

Marseille antisociale

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Si avec 19,2 % de logements sociaux Marseille est quasiment dans les clous de la loi SRU, ses besoins sont encore immenses. D’autant plus que Jean-Claude Gaudin a toujours veillé à ce que trop d’HLM n’envahissent pas ses chers quartiers sud.

A son arrivée à la mairie de Marseille, en 1995, Jean-Claude Gaudin aurait dégainé son stylo pour annoncer au préfet qu’il ne réaliserait pas le programme de plusieurs centaines de logements sociaux, dont une partie dans les quartiers sud, initié par son prédécesseur. Un symbole de la politique du sénateur-maire UMP !

Pour preuve, 19 ans plus tard l’histoire se répète. En décembre dernier, Un centre ville pour tous a déposé un recours contre le plan local d’urbanisme de la ville, voté fin juin 2013. Pour cette association de défense du droit au logement, il contrevient au plan local de l’habitat (PLH) de la communauté urbaine (Cum, l’institution compétente) en ne comportant « aucune mesure contraignante en matière de logement et de mixité sociale […] pour accroître l’offre de logements sociaux […] », indique le document. Exemple : en-deçà de 120 logements, les promoteurs n’ont aucune obligation d’inclure du social à leur projet.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos