À lire sur Acrimed

Les « vaches à laits » selon Le Point ou les vaches maigres du journalisme

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Après s’en être pris, il y a quelques semaines, aux « rentiers », Le Point entreprend, dans son numéro 2199 (du 6 au 12 novembre), de défendre les « vaches à lait ». Comprendre : « ceux qui paient toujours pour les autres ». À l’intérieur du magazine, 12 pages constituent un maigrelet « dossier » qui se fixe pour objectif, éléments chiffrés, graphiques et « études de cas » à l’appui, de démontrer que « notre État providence est déboussolé » et que « la surcharge fiscale qui pèse sur certaines catégories crée rancœur et incompréhension ». Une croisade contre les injustices fiscales ? Non. Un « dossier » caricatural qui présente comme une « enquête » un gros tract de défense des « classes moyennes », comme ils disent, sans que l’on sache où se situe la moyenne..

Nous épargnerons à nos lecteurs une analyse exhaustive dudit « dossier », ainsi qu’une critique « politique » de son orientation. Après tout, la liberté d’opinion est un droit fondamental et Le Point a toute latitude pour développer un discours thatchérien et pour servir une (mauvaise) soupe néo-libérale… Mais les excès, les caricatures et les oublis qui jalonnent « l’enquête » du Point méritent que l’on s’y attarde un instant : une présentation à ce point partielle des faits et une interprétation tellement partiale qu’elle tourne le dos aux principes du journalisme le plus élémentaire.

Des « classes moyennes supérieures »… très supérieures

La thèse du « dossier » est la suivante : « les classes moyennes supérieures, les cadres, les commerçants, les professions libérales, certaines catégories de fonctionnaires sont au bord de la crise de nerfs. Chaque citoyen a évidemment conscience qu’il doit s’acquitter de sa part de l’effort national. Mais certains ont parfois la désagréable sensation de payer pour tout et pour tout le monde ». Et Le Point de s’alarmer : « les perceptions sont prises d’assaut – parfois violemment – par des contribuables hystériques ».

Tremble, peuple de France, la révolte gronde…Quels sont les faits ? Après vérification, nous n’avons pas réussi à trouver d’articles de presse faisant état d’émeutes fomentées, devant les centres d’impôts, par les « classes moyennes supérieures ». Mais peut-être Le Point a-t-il des informations à nous communiquer à ce sujet.

Qui sont les « classes moyennes supérieures » dont Le Point se fait le champion ?

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos