À lire sur Mediapart

Le sommeil sous les coups de boutoir du capitalisme

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le bruant à gorge blanche est-il l’avenir de l’homme ? Ce volatile capable de voler 7 jours consécutifs sans dormir intéresse non seulement l’armée américaine mais aussi un capitalisme prédateur pour lequel le sommeil humain serait le dernier continent à conquérir, selon Jonathan Crary, qui publie 24/7 – Le capitalisme à l’assaut du sommeil.

Dans La Maison du sommeil, le romancier Jonathan Coe, lui-même enclin au somnambulisme, imagine un inquiétant Dr Dudden qui, persuadé que le sommeil est une maladie, tente de trouver les moyens d’en « guérir » les cobayes peuplant sa clinique d’Ashdown.

À en croire un autre Jonathan, professeur d’histoire de l’art et d’esthétique à l’université de Columbia, l’expérience du Dr Dudden est actuellement en cours, s’applique à l’humanité tout entière, et n’est pas pratiquée par un médecin fou mais par les forces convergentes du capitalisme numérique et du consumérisme incessant.

Pour Jonathan Crary, qui publie aux éditions Zones, 24/7 – Le capitalisme à l’assaut du sommeil, nous sommes entrés dans un système économique, social et politique promouvant l’idéal d’une vie sans pause, active à toute heure du jour et de la nuit, dans un état d’insomnie généralisée. Selon lui, aucun individu ne peut certes « consommer, jouer, travailler, bloguer, télécharger ou envoyer des SMS 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Mais comme il n’existe désormais plus aucun moment, aucun endroit ni aucune situation où l’on ne puisse pas acheter, consommer ou exploiter des ressources en ligne, le non-temps 24/7 fait une incursion acharnée dans tous les aspects de la vie sociale et personnelle ». À l’instar de ses propres machines, l’humanité serait passée en « mode veille » : constamment disponible, toujours connectée, jamais vraiment à l’arrêt.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos