À lire sur Le Monde

Le pape fustige l’économie qui « tue » et qui « exclut »

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Après l’écologie intégrale, la doctrine sociale intégrale. Le pape a prononcé, jeudi 9 juillet, à Santa Cruz, en Bolivie, l’un de ses discours les plus radicaux, les plus politiques, les plus longs… et les plus applaudis. Devant le deuxième rassemblement des mouvements populaires (la première rencontre avait été organisée à Rome en octobre 2014 à l’instigation du Vatican), François a appelé à un « changement de structures » qui « touche le monde entier » pour réformer le système économique et social actuel qui est, à ses yeux, une machine à exclure et à produire de l’injustice.

Lire l'article