Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 32824 € sur 100000 € !

32.82%

ça bouge ! Débat

Lanceurs d’alerte : comment se protéger des lobbies industriels ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Tout au long de l’année 2014, le Sénat accueille des séminaires sur les lanceurs d’alertes, organisé par l’association Adéquations, la revue Les Périphériques vous parlent, et Roger Lenglet, philosophe et journaliste. Les deux dernières rencontres se dérouleront le 8 octobre et le 3 décembre prochain, autour de deux thèmes : déjouer la contre offensive des lobbies industriels, et l’alerte devant la loi et la justice, où Basta ! interviendra. Les inscriptions sont gratuites.

En partenariat avec l’association Adéquations, la revue Les Périphériques vous parlent et Roger Lenglet, philosophe et journaliste d’investigation, ont organisé tout au long de l’année 2014 un cycle de cinq séminaires sur le thème « Lancement d’alertes, enseignements et perspectives » à Paris, au Palais du Luxembourg.

Les deux dernières rencontres ont lieu le 8 octobre et le 3 décembre, de 14 h à 18 h 30 et sont ouvertes à toutes et tous.

Le séminaire du mercredi 8 octobre 2014, portera sur le thème : Déjouer la contre-offensive des lobbies industriels en inscrivant l’alerte dans la durée et en élargissant la mobilisation citoyenne. Parmi les questions abordées : les différentes réponses aux stratégies des lobbies pour contrer les alertes ; les façons d’élargir les actions citoyennes et de fédérer les victimes, les associations ou les réseaux ; la mise en place d’audits citoyens ; la nécessité, face à la mondialisation des risques, de mondialiser également les alertes en nous appuyant sur des cas concrets de grandes avancées mondiales (mercure, polluants organiques persistants, eau…).

Ricardo Petrella, précurseur de la mondialisation des alertes, interviendra sur la mondialisation des luttes au cours des vingt dernières années : les exemples de l’eau et du banning poverty (rendre la pauvreté illégale). Consulter, sur cette page, le programme complet, la liste des intervenant-es et télécharger la fiche d’inscription.

La justice, protectrice des lanceurs d’alertes ?

Le séminaire de conclusion du 3 décembre 2014, dans lequel interviendra notamment Basta !, porte sur : L’alerte devant la loi et la justice, nos droits pour protéger la population, alerter et se défendre. Il abordera l’état actuel du droit d’alerte, les combats judiciaires pour prévenir et réparer, les « procès bâillons », les agences de sécurité sanitaire, les enjeux de la mobilisation citoyenne pour améliorer le droit et les mécanismes démocratiques. Consulter le pré-programme, la liste des intervenant-es et télécharger la fiche d’inscription sur cette page.

Le lancement d’alerte est encore mal connu et sujet à controverse en France. L’initiative « Lancement d’alerte, enseignements et perspectives » vise à sensibiliser et à informer sur les enjeux du lancement d’alerte afin d’apporter des outils pratiques et des connaissances utiles pour répondre à la nécessité, plus urgente que jamais, d’une vigilance citoyenne. En effet, les scandales sanitaires, environnementaux et financiers des dernières décennies seraient restés inconnus du public si des citoyens et citoyennes ne les avaient pas révélés.

Le lancement d’alerte face aux dérives financières (corruptions, dérégulation économique…) et au pouvoir grandissant de l’industrie, de l’agriculture intensive et de la technoscience, exprime ainsi l’utilité cruciale de l’implication citoyenne sur des questions qui engagent le bien commun. Les citoyens et citoyennes doivent affirmer leur rôle dans l’expertise et la prise de décision démocratique, y compris dans les choix technologiques, scientifiques et éthiques : la mise en culture de l’alerte est devenue incontournable.

Si le lancement d’alerte est devenu aujourd’hui le plus puissant levier de l’action citoyenne dans de nombreux domaines, si dorénavant quelques éléments de législation - encore insuffisants - visent à le protéger, il reste indispensable de développer les capacités d’action, de concertation et de responsabilisation des citoyens et des citoyennes en la matière. D’autant qu’il ne faut pas sous-estimer l’adversité que le lancement d’alerte ne peut manquer de rencontrer en retour pour étouffer les scandales environnementaux, sanitaires ou financiers.

Partage entre lanceurs d’alertes et citoyens

Le cycle de séminaires fait le pont entre l’expérience des personnes ayant lancé des alertes et l’ensemble des citoyens qui, avec la nouvelle législation, sont appelés à exercer plus largement leur devoir d’alerte. Les thèmes abordés précédemment ont suivi les étapes du lancement de l’alerte : « Évaluation des risques, lancement de l’alerte », « Connaitre les acteurs mis en cause par les alertes : leurs stratégies et leurs méthodes (avec un focus sur la question des nanotechnologies)… ». Retrouvez les comptes-rendus et des extraits vidéo d’interventions, sur cette page.

Il est important d’échanger, de mobiliser et de favoriser une culture citoyenne de l’alerte. De nombreux acteurs et actrices du monde politique, associatif, de la recherche interviennent à ces séminaires.... Citons par exemple : Marie-Christine Blandin, sénatrice, Cristina Bertelli, directrice de l’association Les périphériques vous parlent, André Cicolella toxicologue, président de Réseau Santé-Environnement, Marie Grosman, biologiste, représentante pour l’Europe de l’Alliance mondiale pour une dentisterie sans mercure, Pr Yves Martinet, pneumologue et président du CNCT, Yveline Nicolas, coordinatrice de l’association Adéquations, Pr André Picot, toxicochimiste, président de l’Association Toxicologie-Chimie, Annie Thébaud-Mony, sociologue, spécialiste de santé publique et des maladies professionnelles, présidente de l’association Henri Pèzerat, Patrick Saurin, Collectif pour un audit citoyen de la dette publique, Bernard Topuz, médecin de santé publique, Prix Prescrire 2006, François Veillerette, porte-parole de Générations Futures…

Des outils pédagogiques ont été présentés, comme la réalisation audio en quatorze parties, produite par Les Périphériques vous parlent avec Roger Lenglet : Introduction au lancement d’alerte, réponses à 14 questions. Des réponses à connaître pour devenir lanceur d’alerte, téléchargeable gratuitement.

De son côté, Adéquations propose un dossier pédagogique sur le lancement d’alerte.

Photo : CC Michael Fleshman

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos