Propagande

La campagne de pub qui voudrait nous faire aimer les prospectus

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Des millions de Français ont reçu ces dernières semaines un imprimé intitulé « J’aime mon prospectus ». Au menu, un quizz en 5 questions sur l’impact économique, environnemental et social de la production de papier. La conclusion du prospectus est sans appel : « le papier est un des rares produits à la fois naturel, renouvelable, recyclable, non toxique et biodégradable ». Aux commandes de cette campagne tirée à 13 millions d’exemplaires, on retrouve l’Observatoire du Hors Média (OHM), association regroupant les acteurs de la communication – annonceurs, agences, graphistes, imprimeurs... L’OHM n’hésite pas à affirmer que « dans un monde zéro papier, il y aurait moins de forêt…[et] plus de CO2 ».

Le Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid) et le Réseau Action Climat (RAC) dénoncent une « grossière tentative d’opération séduction », « une communication verte infondée voire complètement erronée ». « Les prospectus publicitaires non sollicités génèrent chaque année un million de tonnes de déchets dont plus de la moitié sont brûlés dans des incinérateurs ou enfouis en décharge » , souligne Sébastien Lapeyre, directeur du Cniid. La campagne de l’OHM va à l’encontre de « Stop Pub », une opération menée par le ministère de l’Écologie qui consiste à apposer sur sa boîte aux lettres un autocollant ou une étiquette mentionnant le refus de recevoir des prospectus. Ces autocollants précisent en général le souhait de continuer à recevoir l’information de sa collectivité mais pas les publicités.

Le Cniid et le RAC ont décidé de porter plainte auprès de l’autorité de régulation professionnelle de la publicité. « En répondant point par point aux allégations de la campagne, le dépôt de plainte vise à faire retirer la campagne du site de l’OHM et à empêcher que de nouvelles campagnes de ce type soient menées », précisent ces associations.

Sophie Chapelle

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos