Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 27927 € sur 100000 € !

27.93%

À lire sur Le Monde (blog)

La CGT déclare la guerre au Front national

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

A quatre jours du premier tout des élections départementales, la CGT a publié, mercredi 18 mars en fin de journée, une déclaration très violente contre le Front national. Dans ce texte intitulé "l’imposture sociale et le racisme de l’extrême droite sont des poisons pour le vivre ensemble", la centrale syndicale dirigée par Philippe Martinez affirme que "l’extrême droite en général et le FN sont un poison se distillant dans notre corps social et brisant les fondations de notre république sociale". "Les organisations professionnelles et territoriales de la CGT avec d’autres organisations syndicales, affirme la déclaration, luttent depuis toujours contre les idées racistes, xénophobes et réactionnaires de l’extrême droite, qui n’ont qu’un seul but : diviser les salariés, affaiblir leurs droits, pour favoriser le grand patronat. Les attaques du patronat et des libéraux vis-à-vis du monde du travail renforcent l’aigreur de nombreux salarié(e)s, privé(e)s d’emplois et retraité(e)s confrontés dans leur quotidien à une crise sociale grave, à se tourner vers les partis politiques d’extrême droite et en particulier le FN."

La CGT qui s’abstient de toute mise en cause directe du gouvernement et ne mentionne pas davantage la journée interprofessionnelle d’action du 9 avril contre "l’austérité" - à laquelle participeront FO, la FSU et Solidaires -, souligne que "les solutions ainsi que les moyens existent pour faire reculer les idées d’extrême droite dans notre société et le vote FN aux différentes élections. Cela passe par une autre répartition des richesses crées par le travail permettant de supprimer les inégalités sociales et le repli sur soi. Cette répartition des richesses est nécessaire pour augmenter le pouvoir d’achat".

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos