Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 22253 € sur 100000 € !

22.25%

ça bouge ! Restrictions budgétaires

Confluences, lieu d’engagement artistique, menacé de disparition à Paris

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Lieu artistique et culturel du 20ème arrondissement de Paris, l’association Confluences est menacée. Placée en redressement judiciaire, elle a deux mois pour trouver une solution à ses difficultés financières. Une soirée de soutien est organisée le 7 avril prochain, à 20h00. Voici leur appel.

Depuis plusieurs années les salarié-e-s, la direction et les membres de l’association de Confluences se battent pour permettre à ce lieu culturel engagé d’exister. Nos financeurs (la ville de Paris, l’État, la région Île-de-France) et vous-même êtes depuis longtemps informé-e-s des difficultés de notre association. Aujourd’hui, nous sommes arrivés au bout des efforts possibles pour maintenir ce lieu en vie. Paralysés par une dette additionnée sur plusieurs années, nous ne sommes pas en mesure de payer au propriétaire des murs les 12 mois de loyer que nous lui devons. Confluences étant de fait en situation de cessation de paiement, le tribunal a placé Confluences en redressement judiciaire. Nous avons obtenu un délai de deux mois afin de faire la preuve de notre capacité à trouver une solution.

Il faut impérativement, que, dans les plus brefs délais, et au plus tard avant le 30 avril :
- nous soyons reçus par la ministre de la culture Aurélie Filippetti. La DRAC Île-de-France n’apporte plus aucun soutien à Confluences depuis deux ans. Nous demandons une aide d’urgence,
- nous soyons reçus par la Mairie de Paris, son maire adjoint chargé de la culture Bruno Julliard, ainsi que par Anne Hidalgo, afin d’obtenir le déblocage d’une aide d’urgence et un relogement de Confluences, seule solution pour poursuivre nos activités,
- nous soyons reçus par Julien Dray, vice président de la région Île-de-France chargé de la culture, afin d’obtenir une aide d’urgence et l’augmentation de notre subvention.

Massacre culturel et artistique

Confluences, c’est des dizaines d’artistes accueillis en résidence, des centaines de représentations, maquettes, lectures, d’œuvres contemporaines et engagées, en danse, théâtre, musique, des projections de films documentaires, des festivals, des expositions photographiques... C’est une maison de la création, soucieuse de la parité, où des artistes de tous sexes, origines, générations, peuvent venir répéter gratuitement (un des rares lieux à Paris permettant cela !), un lieu consacré trois mois dans l’année uniquement à la jeune création, un lieu permettant aux publics de rencontrer le travail d’artistes singuliers, d’entendre les nouvelles voix de la création, de sortir des sentiers battus, de découvrir de nouvelles formes, innovantes, audacieuses, engagées, des paroles fortes sur le monde et notre société, un lieu offrant une programmation toujours en prise avec les questions sociétales et politiques, proposant des ateliers à destination des publics en difficultés, un lieu de débat, d’engagement et de passions, implanté dans un arrondissement populaire de la ville de Paris.

Par les temps - moroses – qui courent, Confluences est un lieu rare et précieux, un lieu culturel et artistique nécessaire, vital, comme sont vitaux l’art et la culture pour la démocratie. Il faut arrêter le massacre culturel et artistique, qui, sous couvert d’une crise que ne subissent, au final, que les fragiles et les précaires, s’attaque aux artistes et aux lieux indépendants, singuliers, fragiles et nécessaires.
Il faut que Confluences reste ouvert et nous nous battrons avec toutes les armes dont nous disposons pour cela.

Ariel Cypel, directeur de Confluences, Carole Thibaut, directrice artistique associée et toute l’équipe de Confluences.

Pour soutenir Confluences, une soirée de soutien est organisée le lundi 7 avril 2014 à 20h (190 boulevard de Charonne 75020 PARIS) Une pétition a également été lancée. Plus d’informations sur le site Internet de Confluences.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos