ça bouge ! Solidarité

Jean-Claude sera expulsé de « son chez lui » sur le trottoir parisien

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Basta ! a publié il y a quelques jours le portrait de Jean-Claude, son enfance digne des Misérables, ses dix ans de cabane et trente ans de rue, et son quotidien dans « son coin à lui », aménagé depuis trente ans sur un grand bout de trottoir à l’angle des rues de Meaux et Sadi-Lecointe, dans le 19ème arrondissement de Paris. C’est le site Sans A_, dont l’objectif est de « rendre visibles les invisibles », qui est allé à sa rencontre. Aujourd’hui Jean-Claude va être expulsé de son chez lui sur le trottoir. Sans A_ se mobilise pour lui venir en aide. Nous relayons leur appel.

Lire sur Basta ! le portrait de Jean-Claude : « Mon chez moi sur le trottoir, dans le 19ème arrondissement de Paris », écrit et publié par la revue en ligne Sans A.

Et l’appel lancé par le site Sans A_ :

Protégeons Jean-Claude de la la vague de froid

« Pas de trêve hivernale dans les rues, pas de trêve hivernale pour Jean-Claude. Vous le savez, la vague de froid s’abat sur la France et notamment sur Paris. Les conditions de vie dehors, déjà difficiles, deviennent insoutenables. A 63 ans, dont 30 passées dehors, Jean-Claude est affaibli. Son état de santé déjà précaire (décollement du poumon) ne risque pas de s’améliorer.

Pour ne rien arranger, le quotidien de Jean-Claude sur son petit bout de trottoir rue de Meaux (19ème arrondissement de Paris) s’est nettement dégradé ces derniers jours. Mercredi 11 janvier au matin, les agents de la Mairie de Paris, accompagnés des forces de police, sont venus lui signifier son obligation d’abandonner définitivement son petit bout de trottoir. Les agents municipaux (vêtus comme à l’ordinaire de combinaisons blanches façon décontamination) lui ont fait trier ses affaires et jeter une partie. Bien sûr sans lui proposer de solution pérenne de relogement.

Cette intervention fait suite à une plainte déposée il y a plusieurs mois par certains riverains indisposés par « l’insalubrité » du coin de Jean-Claude et les aboiements de son chien Rocky II. Il n’est désormais plus le bienvenu « chez lui ». Pour éviter toute forme d’incident avec le voisinage, Jean-Claude a dû, à contre-coeur, confier son chien à une amie. A l’heure qu’il est, il est donc seul rue de Meaux, dans le froid.

Vous êtes plus de 10 000 à avoir lu le portrait de Jean-Claude [sur le site Sans A_]. Beaucoup d’entre vous, touchés par son histoire, se sont mobilisés pour lui offrir quelques petits cadeaux en signe d’amitié. Mais aujourd’hui, la situation est critique pour notre ami Jean-Claude. Ce n’est plus seulement d’une canne à pêche dont il a besoin.

Depuis octobre, des démarches ont été effectuées auprès de deux associations pour lui obtenir une mise à l’abri temporaire. Mais vous le savez, Jean-Claude n’est pas le seul à galérer dans les rues de Paris. Tout cela prend du temps. Pour être tout à fait transparents, Jean-Claude ne pourra pas être hébergé de manière pérenne avant 2 à 3 mois.

Nous refusons de rester passifs face aux risques actuellement encourus par Jean-Claude dehors. Nous avons trouvé une solution temporaire en attendant que les associations d’aide aux personnes sans-abri puissent le reloger. Mais pour y parvenir, nous avons besoin de vous.

Nous avons choisi, en accord avec Jean-Claude, une location de mobil’home chauffé dans un camping qui accepte son chien. Le terrain le moins cher que nous ayons trouvé se trouve dans l’Eure. Jean-Claude vient de refaire ses papiers. Son allocation handicapé et son RSA devraient lui être versés à partir du mois de mars. En attendant, nous devons nous mobiliser.

Voici le détail des dépenses :

- 1020 euros (+ 200 euros), soit deux mois de loyer avec caution.
- 600 euros de budget alimentaire pour deux mois
- 100 euros de budget annexe (cartes prépayées de téléphone et croquettes pour chien).

Aidez-nous à remplir cette cagnotte, aidez Jean-Claude à obtenir un peu de répit. Réagissez. Partagez. Participez.

Solidairement,

L’équipe de Sans A_ »

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos