Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 32824 € sur 100000 € !

32.82%

À lire sur Slate

Je m’appelle Nadia et je ne suis pas musulmane

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La récente sortie de Robert Ménard sur les enfants de Béziers oblige à rappeler qu’assimiler un prénom à une religion n’a aucun sens. Que l’idée même de « religion supposée » est une aberration. Et qu’il faut arrêter de dénier à une personne née dans une culture le droit d’être autre chose.

Sur le plateau de Mots croisés, le maire de Béziers, Robert Ménard, a affirmé, lundi 4 mai, avoir recensé 64,6% d’enfants de confession musulmane dans les écoles de sa ville : « Ces chiffres, c’est ceux de ma mairie. Le maire a, classe par classe, le nom des enfants. Pardon de vous dire que les prénoms disent les confessions. On ne va pas nier l’évidence. Si vous vous appelez Mohammed, c’est que vous êtes... »

Tout dans ces phrases est insupportable. TOUT. C’est même à pleurer de rage.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos