Interview choc d’un ancien banquier et membre de l’AMF

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

« Les gouvernements ont très peur. Ils sont tétanisés par l’influence des marchés. » Sur Basta !, cette semaine, un ancien banquier et ancien membre de l’Autorité des marchés financiers, Jean-Michel Naulot, n’hésite pas à comparer le système financier international à « une centrale nucléaire mal contrôlée » qui « brasse des capitaux absolument considérables, utilise des produits parfois dangereux, des matières fissiles ». Une analyse rare et à contre-courant.

Alors que la question de la régulation financière a presque disparu de l’agenda politique, y compris au G20, Jean-Michel Naulot rappelle que « les foyers de crise financière ne sont pas éteints ». Loin des propos rassurants sur les stress tests des banques européennes passés « avec succès » par les banques françaises, l’ancien banquier d’affaires prévient : « Si une crise éclate demain, nous ne pourrons pas faire plus que ce qui a déjà été fait. »

Il juge « incompréhensible » la poursuite des politiques d’austérité menées en Europe alors que « la dette publique est principalement liée à la crise financière ». Il s’inquiète de la montée en puissance du trading haute fréquence. Il estime « ahurissant » que le nouveau Commissaire aux marchés financiers soit un Britannique très proche de la City de Londres. « C’est comme si on demandait au diable de dire la messe ! »

L’ancien membre de l’AMF porte un regard sévère à l’égard du gouvernement français et de François Hollande : « Dire qu’on ne peut rien faire, qu’il n’y a pas de marge de manœuvre, ne jamais prendre de risques, c’est la pire des situations ! C’est accepter une dégradation sur le plan économique, social, et au final politique. »

A lire sur Basta ! : « Le système financier est comme une centrale nucléaire mal contrôlée »

Voir également notre dossier : Que faire face à la crise financière ?

Contact : redaction@bastamag.net/09 52 83 22 46

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos