À lire sur Le Monde

Hartmut Rosa : « Plus on économise le temps, plus on a la sensation d’en manquer »

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Sociologue et philosophe, l’Allemand Hartmut Rosa est l’auteur d’Accélération. Une critique sociale du temps (La Découverte, 2010). Il enseigne à l’université Friedrich-Schiller d’Iéna.

Quels éléments vous ont amené à décrypter la notion d’accélération du temps ?

J’étais en train d’écrire un article sur ce qui nous meut dans la vie, sur ce qui guide nos choix. J’étudiais la notion d’« évaluation forte » du philosophe canadien Charles Taylor, pour qui nos convictions profondes sont guidées par la morale, et non par une simple préférence. Et c’est là que je me suis interrogé : au quotidien, la majorité de nos actions ne sont pas guidées par nos valeurs, mais par notre agenda. C’est le cadre temporel qui nous pousse à agir, ce sont les dates limites qui nous donnent nos priorités. Ce ne sont pas forcément les plus importantes, mais les plus pressantes.

Je me suis ensuite demandé pourquoi nous sommes toujours à court de temps. Dans les sociétés occidentales, les gens semblent toujours pressés, en retard… ce qui est assez curieux au regard du gain de temps résultant des progrès technologiques. C’est comme s’il y avait une corrélation entre le temps que l’on économise et la sensation d’en manquer. C’est ce paradoxe qui a motivé mes recherches.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos