Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros. Pour tout savoir sur notre campagne, cliquez ici.

Avancement de la campagne : 34462 € sur 100000 € !

34.46%

À lire sur Télérama (blog)

France 2 prend le parti des opprimés (du Medef)

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La France est au bord de la guerre civile. « Crise ouverte entre le gouvernement et le Medef », « des attaques chaque jour plus virulentes », « démonstration de force et d’unité contre la politique économique du gouvernement »… Soir après soir, le 20 heures de France 2 fait état d’un nouveau seuil franchi dans l’escalade de la violence. Aux provocations de l’exécutif répond la détermination de simples patrons qui, choqués par l’impunité dont jouissent les responsables de la répression, se convertissent à l’action militante pour transformer leurs entreprises en autant de ZAD (zones à défendre).

« Le mot est fort : “échec”, constate David Pujadas mardi. Emmanuel Macron parle d’échec de la mise en œuvre du fameux pacte de responsabilité, un échec qu’il attribue à l’organisation patronale. » En échange des 41 milliards d’euros d’allègements de charges, rappelle le sujet de France 2, « le Medef promettait de créer de nombreux emplois ». Ils avaient même fait fabriquer un pin’s arborant leur engagement : « Un million d’emplois ». Mais c’était dans le cas d’une baisse des charges de 100 milliards d’euros – avec 41 milliards, on est loin du compte – accompagnée de la suppression des seuils sociaux, de l’abolition des 35 heures, de l’indexation du Smic sur l’évolution du coût de la vie à Ho-Chi-Minh-Ville, de l’autodafé du Code du Travail et du rétablissement du servage.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos