À lire sur Libération

Facebook, manipulateur d’émotions au nom de la science ?

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Une publication scientifique récente expliquant comment Facebook a manipulé des informations de près de 700.000 utilisateurs anglophones pour étudier « la contagion émotionnelle » dans les groupes a suscité la polémique.

Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des Universités Cornell et de Californie à San Francisco, ont utilisé le système d’algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d’utilisateurs afin d’étudier l’impact sur leurs émotions.

Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu’ils postaient eux-mêmes sur le site.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos