Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 29711 € sur 100000 € !

29.71%

À lire sur Rue 89

En direct sur les otages : la folle imprudence des chaînes télé

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Les différentes chaînes d’info n’ont cessé de répéter à leurs téléspectateurs qu’elles ne pouvaient pas « tout dire » pour ne « pas entraver le travail de la police ».

Et pourtant. BFMTV, i>Télé, France 2..., n’ont cessé de filmer les positions des forces armées et d’informer le public sur le nombre d’otages avant même l’assaut du Raid et du GIGN porte de Vincennes (Paris) et à Dammartin (Seine-et-Marne).

« Vous avez failli faire une grosse erreur »

Samedi soir, la femme d’un ex-otage qui s’était caché dans la chambre froide de l’épicerie casher et qui en est sorti indemne, était interrogée par BFMTV. Juste après avoir témoigné sa douleur, elle a osé revenir sur l’imprudence de la « première chaîne d’info de France ». Une imprudence qui aurait pu être mortelle selon elle :

« Vous avez failli faire une grosse, grosse, grosse erreur, BFM. Parce que vous étiez en direct avec les gens qui étaient dans la chambre froide. Ils vous ont dit qu’ils étaient six en bas avec un bébé. Et deux minutes après, c’est passé sur BFM. Et le terroriste a regardé BFM. »

Et d’ajouter :

« Heureusement qu’il n’a pas vu la bande qui passait en bas [le bandeau en bas de l’écran, ndlr]. Sinon, mon mari et les cinq autres étaient morts, parce qu’il descendait et il les mitraillait tous, parce qu’il était persuadé qu’il n’y avait plus personne en bas. Et BFMTV a marqué ’Cinq personnes en bas plus un bébé’. Trop d’information tue l’information. »


La femme d'un otage accuse BFMTV d'avoir donné... par puremedias

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos