Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 29711 € sur 100000 € !

29.71%

À lire sur Orient XXI

En Libye, la chute sans fin du secteur pétrolier

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La production libyenne de pétrole ne cesse de diminuer depuis la fin de l’ère Kadhafi, et son niveau actuel atteint péniblement le dixième de ce qu’il était en 2011. Un grave manque à gagner pour Tripoli, confronté tout à la fois à des problèmes de maintenance, des mouvements sociaux et — surtout — à la prise de contrôle des terminaux par divers groupes armés.

« Si la sécurité ne s’améliore pas et si rien n’est fait pour régler les problèmes de distribution, les exportations libyennes de pétrole risquent de s’interrompre totalement au cours des prochaines semaines. Ce serait une première depuis 2011. » Celui qui lance cette mise en garde n’est pas n’importe qui. Mustafa Sanallah est le nouveau patron de la National Oil Corp (NOC), la société pétrolière étatique. (...) Le résultat immédiat de cet effondrement de la production est un sévère manque à gagner pour le pouvoir central de Tripoli qui, par ailleurs, a bien du mal à assoir son autorité politique. « Cette crise nous a coûté 30 milliards de dollars en dix mois, c’est-à-dire 3 milliards de dollars par mois », confirme Musbah Alkari, directeur de la gestion des réserves à la Banque centrale libyenne.(...)

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos